Vindula arsinoe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vindula arsinoe est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Vindula'

Description[modifier | modifier le code]

C'est un grand papillon qui présente un dimorphisme sexuel : les ailes du mâle ont un dessus de couleur orange vif, ornées de quelques petits points marron et bordées d'une fine ligne marron ainsi que de deux lunules sur les postérieures alors que les ailes de la femelle ont un dessus orange vif avec les lunules pour les postérieures mais marron très foncé ornées de lignes de taches blanches pour les antérieures qui gardent la partie proche du corps orange suffusée de marron[1].

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille est orange avec deux bandes noires et de nombreuses longues épines[1].

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes sont des Passifloraceae, des Adenia, Adenia populifolia et Adenia heterophylla et des Passiflora ou passiflores, Passiflora aurantia et Passiflora foetidia[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Malaisie et en Australie[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est la forêt tropicale[1].

Systématique[modifier | modifier le code]

Vindula arsinoe a été décrite par Cramer en 1777, sous le nom initial de Papilio arsinoe[3]. C'est l'enthomologiste anglais Arthur Francis Hemming qui en 1934, la reclassera dans le genre Vindula.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio arsinoe (Cramer, 1777) Protonyme
  • Cynthia arsinoe[2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de nom vernaculaire en français; Vindula arsinoe se nomme Cruiser en anglais.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces
  • Vindula arsinoe arsinoe [4]
  • Vindula arsinoe ada (Butler, 1874)
Synoymie pour cette sous-espèce
Cynthia ada (Butler, 1874)
  • Vindula arsinoe adina (Fruhstorfer, 1906)
  • Vindula arsinoe bosnikensis (Joicey & Noakes, 1915)
  • Vindula arsinoe catenes (Godman et Salvin)
  • Vindula arsinoe clodia (Godman et Salvin)
  • Vindula arsinoe dampierensis (Rothschild, 1915)
Synoymie pour cette sous-espèce
Cynthia arsinoë dampierensis (Rothschild, 1915)[5]
  • Vindula arsinoe figalea (Fruhstorfer)
  • Vindula arsinoe insularis (Godman et Salvin)
  • Vindula arsinoe lemina (Ribbe)
  • Vindula arsinoe meforica (Fruhstorfer, 1906)
  • Vindula arsinoe moluccana (Nieuwenhui)
  • Vindula arsinoe pisidike (Fruhstorfer)
  • Vindula arsinoe polykaste (Fruhstorfer)
  • Vindula arsinoe rebeli (Fruhstorfer, 1906)
Synoymie pour cette sous-espèce
Cynthia arsinoe rebeli (Fruhstorfer, 1906) [6]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c James Cook University
  2. a, b et c [1]
  3. Cramer, [1777]; Uitl. Kapellen 2 (9-16): 100, pl. 160, f. B, C
  4. D'Abrera, 1977; Butterflies of the Australian Region (2e éd)
  5. Rothschild, 1915; Novit. Zool. 22 (2): 202
  6. Fruhstorfer, 1906; Ent. Zs. 19 (36)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :