Vincenzo Foppa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foppa.
Fresques de Sant'Eustorgio
1468, Milan

Vincenzo Foppa (Bagnolo Mella, 1429 - 1519) est un des premiers grands peintres de l'école lombarde, rendu célèbre par sa peinture naturaliste et vivante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Bagnolo Mella, près de Brescia appartenant alors à la République de Venise, et Vasari le place comme exerçant à Padoue, où il a pu avoir été fortement influencé par Mantegna dans l'atelier de Francesco Squarcione.
Sa première œuvre certaine, les Trois Crucifiés de Bergame (Académie Carrara) est signée et datée de 1456. Actif en divers endroits du Duché de Milan, il est à Pavie en 1458 et émerge comme un des peintres lombards les plus en vue. Il est à Gênes en 1461, puis de nouveau à Pavie en 1462, année où il se rend à Milan.
En 1468, il peint les fresques de la chapelle de Pigello Portinari à la Basilique Sant'Eustorgio de Milan et devient citoyen de Pavie, alternant divers séjours à Gênes, Brescia et Savone.
De 1489 à 1495, la ville de Brescia lui verse un salaire afin qu'il instruise les jeunes artistes.
Il est encore à Pavie en 1491 et en 1499, et à Milan en 1508.
Une de ses dernières entreprises, l'étendard d'Orzinuovi, date de 1514[1].

Son style s'apparente à celui d'Andrea del Castagno et de Carlo Crivelli et il est reconnu de son vivant, particulièrement pour sa compétence dans différents modes de perspective. Mais beaucoup de ses œuvres ont été perdues.

Il a influencé les travaux de Vincenzo Civerchio et de Il Romanino.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Années 1450-1470[modifier | modifier le code]

Années 1470-1490[modifier | modifier le code]

Retable de Santa Maria della Grazie
1476, Brera
  • Christ Crucifié, 1470-1480, fresque, Église Santa Maria del Carmine, Brescia
  • Sainte famille, v. 1475, tempera sur toile, 26 × 20 cm, Museo Poldi Pezzoli, Milan[4]
  • Retable Santa Maria della Grazie, 1500-1510, tempera sur bois, Pinacothèque de Brera, Milan
    • Vierge à l'Enfant[5], 1476, 165 × 80 cm
    • Saint François reçoit les stigmates
  • La Vierge à l'Enfant avec un ange, 1480, tempera sur bois, 41 × 32 5 cm, Musée des Offices, Florence
  • Vierge à l'Enfant[6], v. 1480, tempera, huile et or sur bois, 44 × 32 cm, Collection Theodore M. Davis, Metropolitan Museum, New York
  • Retable Bottigella, 1480-86, Museo Civico, Pavie[7]
    • Vierge à l'Enfant et les donateurs Giovanni Matteo Bottigella et sa femme Bianca Visconti
  • Vierge à l'Enfant avec saint Jean Baptiste et saint Jean l'Évangeliste dite La Madone au tapis, 1485, fresque transférée sur toile, 170 × 190 cm, Pinacothèque de Brera
  • Martyre de saint Sébastien, v. 1489, fresque sur toile, 265 × 170 cm, Pinacothèque de Brera, Milan

Années 1490-1510[modifier | modifier le code]

non datés

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Mauro Lucco, « Notices biographiques », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ 2000, p. 645
  2. St Jérôme, Académie Carrara
  3. St Michel, Musée de l'Ermitage
  4. Ste Famille, Musée Poldi Pezzoli
  5. Madone delle Grazie, Brera
  6. Madone, Metropolitan Museum
  7. a, b, c et d Liana Castelfranchi Vegas, Italie et Flandres : Primitifs et flamands et Renaissance Italienne, L’Aventurine,‎ 1995 (ISBN 2-84190-006-1), p. 257
  8. St Sébastien, Castello Sforza
  9. Philadelphia Museum of Art
  10. Collection Berenson
  11. St Sébastien, Archives Alinari
  12. Madone allaitant, Archives Alinari
  13. St Augustin, Château des Sforza

Sources[modifier | modifier le code]