Vincent Labrune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labrune.

Vincent Labrune

Description de cette image, également commentée ci-après

Margarita Louis-Dreyfus et Vincent Labrune,
lors du Trophée des champions 2011.

Naissance 27 mars 1971 (43 ans)
à Orléans (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Activité principale Président de l'Olympique de Marseille

Vincent Labrune (né le 27 mars 1971 à Orléans), est le président de l'Olympique de Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un DEA en économie internationale et finance du développement à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Vincent Labrune est recruté en novembre 1994 par France Télévisions. Il est chargé de la communication de l'information aux côtés notamment de Daniel Bilalian et Patrick Chêne. Il occupe alors le poste d'attaché de presse du service des sports à France 2. Il se rapproche alors de Jean-Luc Delarue, qui le recrute en 2000 dans sa société de production Réservoir Prod. C'est par ce biais qu'il rencontre en 2003, Robert Louis-Dreyfus grâce à leur passion commune : la boxe. Jean-Luc Delarue est en fait un ami de Brahim Asloum, coaché par Louis Acariès, ami de RLD[1].

Labrune crée le 1er avril 2003, la société VLB Communication[2], et devient le conseiller en communication de l'homme d'affaire suisse et son porte-parole. Parallèlement, il collabore avec TF1 où il est notamment conseiller de Patrick Le Lay et d'Étienne Mougeotte[1].

À l'Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

Il est nommé président du conseil de surveillance de l'Olympique de Marseille le 11 janvier 2008, en remplacement de Mehdi El Glaoui, démissionnaire. Vincent Labrune est également président de la holding Éric Soccer[3], société mère de la SASP OM et détenant à 100 % le club phocéen[1]. Proche de Robert Louis-Dreyfus, il assure le relais entre le club et l'actionnaire afin de garantir ses intérêts[4] Lorsque RLD meurt le 4 juillet 2009, la veuve de l'homme d'affaire suisse conserve sa confiance en Vincent Labrune[5].

Le 9 juin 2011, il est nommé président de l'OM par le conseil de surveillance du club, suite à l'éviction savamment orchestrée de Jean-Claude Dassier[5],[6]. La propriétaire du club, Margarita Louis-Dreyfus a justifié ce changement de direction dans le club phocéen par la volonté de « faire face à de nouveaux défis » tels que la rénovation du Stade Vélodrome mais aussi de faciliter le contrôle financier du club par l'actionnaire[5].

Le 30 septembre 2011, Vincent Labrune est élu au conseil d'administration de la Ligue de football professionnel (LFP)[7].

Autres activités[modifier | modifier le code]

En 2012, il est l'un des coproducteurs du film Les Infidèles, avec à l'affiche Jean Dujardin et Gilles Lellouche[8]. Il est également coproducteur du film-documentaire de Fabien Constant, Mademoiselle C. consacré à Carine Roitfeld.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Laurent Blanchard, Le mystérieux Vincent Labrune sur laprovence.com, 16 juin 2009
  2. Informations juridiques sur VLB Communication sur manageo.fr, consulté le 27 septembre 2011
  3. Informations juridiques sur Eric Soccer sur manageo.fr, consulté le 27 septembre 2011
  4. Cyrille Haddouche, Margarita Louis-Dreyfus, la passion de l'OM en héritagesur lefigaro.fr, 26 mars 2010
  5. a, b et c AFP et lemonde.fr, Ligue 1 : Vincent Labrune remplace Jean-Claude Dassier à la tête de l'OM sur lemonde.fr, 9 juin 2011
  6. Olivier Schwob, Hervé Penot et Hélène Foxonet, Dassier évincé, Labrune conforté sur lequipe.fr, 9 juin 2011
  7. Labrune et Le Lay au C.A. sur lequipe.fr, 30 septembre 2011
  8. Le succès des Infidèles fait un heureux sur lexpress.fr, 14 mars 2012