Vincent Carraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vincent Carraud est professeur d’histoire de la philosophie moderne à l’Université de Paris-Sorbonne et directeur du Centre d’études cartésiennes. Il est spécialiste de philosophie moderne, de Suárez à Leibniz, en particulier de Descartes et de Pascal.

Diplômes et cursus professionnel[modifier | modifier le code]

Né le 18 décembre 1957 à Saint-Dizier, il est ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de philosophie. Il soutient en 1990 sa thèse de doctorat (Pascal et la philosophie) sous la direction de Jean-Luc Marion à l’Université de Poitiers et en 1998 son habilitation à diriger des recherches (Causa sive ratio. La raison de la cause, de Suárez à Leibniz) à l’Université de Paris IV – Sorbonne.

Il est professeur de philosophie au lycée de Péronne (Somme) de 1985 à 1988, chargé de cours à l’Université Paris XII – Val de Marne de 1985 à 1989, détaché comme chargé de recherche au CNRS de 1988 à 1990, puis maître de conférences en philosophie à l’Université de Caen de 1990 à 1999 avant d’y être professeur jusqu’en 2012. De 1999 à 2011, il y dirige l’équipe de recherche Identité et subjectivité.

Durant le semestre d’hiver 1998, Vincent Carraud est professeur invité à l’Université Laval (Québec). Puis, durant le semestre d’hiver 2004, professeur invité à l’Université La Sapienza (Rome) pour le séminaire de doctorat. Depuis 2001, il est membre du collège des enseignants du doctorat international « Forme e storia dei saperi filosofici nell’Europa moderna e contemporanea » de l’Université de Lecce.

De 2004 à 2007, il préside les jurys de l’agrégation de philosophie (concours interne et externe).

En janvier 2009, il est titulaire de la chaire de métaphysique Étienne Gilson à l’Institut catholique de Paris.

Depuis 2011, il est membre de l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen.

Durant le trimestre de printemps 2011, il est Professeur invité à The University of Chicago (Divinity School et Committee of Social Thought).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Outre une centaine d’articles, Vincent Carraud a publié :

  • Pascal et la philosophie, Paris, PUF (Épiméthée), 1992, 471 p. ; 2e éd. 2007, 479 p. ; trad. roumaine, 2009.
  • Descartes et les « Principia » II : corps et mouvement, Paris, PUF (Philosophie), 1994, 128 p. (avec Frédéric de Buzon).
  • Causa sive ratio. La raison de la cause, de Suárez à Leibniz, Paris, PUF (Épiméthée), 2002, 573 p.
  • Bibliographie cartésienne (1960-1996), Lecce, Conte Editore, 2003, 533 p. (avec Jean-Robert Armogathe).
  • Pascal : des connaissances naturelles à l’étude de l’homme, Paris, Vrin (Bibliothèque d’histoire de la philosophie), 2007, 284 p.
  • L'invention du moi, Paris, PUF (Chaire Étienne Gilson), 2010, 334 p. Voir une recension : http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article246
  • René Descartes. Étude du bon sens, La recherche de la vérité et autres écrits de jeunesse (1616-1631) textes édités par Vincent Carraud et Gilles Olivo, PUF, 2013.

Activités éditoriales[modifier | modifier le code]

Il est membre du comité de rédaction de la revue Communio depuis 1984. Il est secrétaire scientifique du Bulletin Cartésien de 1984 à 2000. Il est directeur de rédaction des Cahiers de philosophie de l’Université de Caen et de la Bibliothèque de philosophie politique et juridique de 1999 à 2011 ; il est membre du comité de Quaestio (Bari) et codirecteur, avec Jean-François Courtine, Jean-Louis Labarrière et Jean-Luc Marion, des Études philosophiques.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Chevalier de l'ordre des Palmes académiques.
  • 2010 : Grand Prix de philosophie de l'Académie française.