Vince Lombardi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombardi.

Vince Lombardi (11 juin 1913 - 3 septembre 1970) était un entraîneur de football américain et remporta de nombreux titres. Durant les 9 ans de son mandat à la tête des Packers de Green Bay, de 1959 à 1967, il remporta cinq championnats dont les deux premiers Super Bowl. Le trophée remis aux vainqueurs de l'épreuve a d'ailleurs été renommé en 1970 Vince Lombardi Trophy en hommage à sa mémoire autant qu'à sa légende.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vincent Thomas Lombardi est né le 11 juin 1913, à Brooklyn, New York d'un père d'origine napolitaine, Enrico « Harry » Lombardi, boucher de son état, et de Matilda Izzo, la fille d'un coiffeur dont les parents avaient également immigré d'Italie.
En 1928, à l'âge de 15 ans, il entre au séminaire pour suivre un programme d'étude échelonné sur six ans afin de devenir prêtre mais à l'issue de la quatrième année Lombardi abandonne la vocation et rejoint le lycée Saint Francis où il se passionne pour l'équipe de football. Il n'en demeurera pas moins un fervent catholique toute sa vie.

En 1933, Lombardi grâce à ses qualités de joueur obtient une bourse pour rejoindre l'université Fordham dans le Bronx dans laquelle il cultive son amour du jeu au sein des Rams de Fordham. Sur le plan scolaire, Lombardi obtient en outre une licence en juin 1937, cinq jours après son vingt-quatrième anniversaire.
Après deux années passées comme joueur semi-professionnel avec les Eagles de Brooklyn, Lombardi accepte un travail d'assistant entraîneur à Sainte Cécilia, une école secondaire catholique d'Englewood, New Jersey. En 1940 il épouse Marie Planitz, cousine d'un de ses anciens coéquipiers de Fodham. En 1942 il prend la responsabilité de l'équipe de Sainte Cecilia qu'il dirigera 5 ans.

Après un bref retour à Fodham comme professeur d'éducation physique, il saisit l'occasion de devenir assistant auprès de l'équipe de West Point, la célèbre académie militaire américaine, marchepied pour le football professionnel. Cette expérience influencera durablement son style et sa façon de mener une équipe. Il y demeure cinq ans avant de rejoindre les Giants de New York, toujours comme second. Nous sommes en 1954, et Lombardi, âgé de 41 ans, entame sa carrière professionnelle.

En janvier 1959, il devient l'entraîneur vedette des Packers de Green Bay avec un succès éclatant. À l'issue de la saison 1967, il prend une année de recul avant de revenir en 1969 pour secourir les Redskins de Washington. Toutefois, et juste avant le camp d'entraînement précédant sa seconde saison à la tête des Redskins, Vince Lombardi se voit diagnostiquer trop tardivement un cancer de l'intestin. Il meurt dix semaines plus tard, le 3 septembre 1970.

Carrière[modifier | modifier le code]

Packers de Green Bay[modifier | modifier le code]

En janvier 1959, à l'âge de 45 ans, Lombardi accède la position d'entraîneur et de manager général des Packers de Green Bay . Les Packers venaient de perdre 10 des 12 matchs qu'ils avaient joués durant la saison 1958. Lombardi impose de nouvelles méthodes plus musclées, façonne ses incomparables discours de motivation : il attend de ses joueurs un dévouement absolu et des efforts considérables. L'amélioration est immédiate, son équipe finissant à 7 victoires pour 5 défaites dès 1959.

Pour sa deuxième année à leur tête, Lombardi mène les Packers à la finale du championnat NFL, mais subit une défaite amère. Il déclare alors que perdre l'occasion de remporter le titre est inacceptable et que cela ne se reproduira plus sous sa houlette. Dans les semaines qui suivent, les Giants de New York lui proposent de prendre les commandes de l'équipe mais il décline l'offre. Ironie de l'histoire, les Packers étrillent les Giants pour le titre 1961 sur le score de 37-0 et les battent à nouveau en finale du championnat 1962 par 16 à 7. Ce sont les deux premiers titres d'une série de cinq durant les neuf années du règne de Lombardi. Il mène les Packers à trois championnats consécutifs en 1965, 1966, et 1967, les deux derniers prenant pour les premières fois le nom superbowl.

La popularité de Lombardi était alors si grande que Richard Nixon a pu le désigner comme un soutien de campagne pour l'élection présidentielle américaine de 1968 avant qu'un de ses conseillers lui rappelle que Lombardi s'était engagé auprès de Robert F. Kennedy...

Washington Redskins[modifier | modifier le code]

Vince Lombardi Trophy
Trophée Vince Lombardi

Lombardi laisse la direction de l'entraînement des Packers de Green Bay à Phil Bengtson après la saison 1967 dans le souci de préparer l'avenir tout en demeurant directeur général de l'équipe pour l'année 1968. Les emballeurs font une saison décevante, terminant à 6 victoires pour 7 défaites et 1 match nul.
En 1969 Vince Lombardi retourne à l'entraînement en acceptant de prendre en charge les Redskins de Washington afin de casser une série de quatorze saisons perdantes.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Sa mort en 1970 est accueillie dans la douleur par le monde du football américain aussi bien que par une partie de l'Amérique. Le président Nixon est allé jusqu'à envoyer un télégramme de condoléances signé « le peuple ». Une semaine après sa mort, le trophée de la NFL remis aux vainqueurs du Superbowl a été rebaptisé Vince Lombardi Trophy en son honneur.
Vince Lombardi est devenu une incarnation légendaire des valeurs du football américain.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Je crois fermement, que pour tout homme, l'apothéose pour tout ce qui lui est cher, vient lorsqu'il s'est bien battu pour la bonne cause, et git épuisé, sur le champ de bataille, victorieux. »
  • « The difference between a successful person and others is not a lack of strength, not a lack of knowledge, but rather in a lack of will. »
    « La différence entre une personne qui réussit et les autres n'est pas un manque de force, pas un manque de connaissance, mais plutôt dans un manque de volonté. »
  • « Le football n'est pas un sport de contact. La danse est un sport de contact. Le football est un sport de collisions. »
  • " La perfection n'est pas atteignable, mais si nous visons la perfection, nous pouvons atteindre l'excellence. "

Liens externes[modifier | modifier le code]