Agenais (IGP)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vin de l'Agenais (VDP))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agenais.
Agenais
Vignoble de l'IGP Agenais.jpg
Vignoble de l'IGP Agenais
Désignation(s) Agenais
Appellation(s) principale(s) agenais[1]
Type d'appellation(s) IGP de zone
Reconnue depuis 1985
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble du Sud-Ouest
Sous-région(s) moyenne Garonne
Localisation Lot-et-Garonne
Climat tempéré océanique dégradé
Cépages dominants abouriou N, alicante Bouschet N, bouchalès N, cabernet franc N, cabernet sauvignon N, côt N, fer servadou N, gamay N, jurançon noir N, semebat N, syrah N, merlot N, tannat N, arinarnoa N, egiodola N, ségalin N, listan B, mauzac B, ondenc B, sémillon B, sauvignon B, ugni blanc B, muscadelle B, arriloba B, baroque B, chardonnay B, chasan B, colombard B, gros manseng B, liliorila B, perdea B et petit manseng B[2]
Vins produits rouges, rosés et blancs
Rendement moyen à l'hectare 85 hl/ha pour les rouges et les rosés
90 hl/ha pour les blancs

L’agenais, appelé vin de pays de l'Agenais jusqu'en 2009, est un vin français d'indication géographique protégée (le nouveau nom des vins de pays) de zone, produit sur presque la totalité du Lot-et-Garonne mis à part les communes produisant le thézac-perricard.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Période moderne[modifier | modifier le code]

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Vin de pays par le décret du 18 janvier 1985 paru au Journal officiel le 23 janvier 1985.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Orographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le Lot-et-Garonne se situe dans la zone climatique océanique. Mais, il s'agit d'un climat océanique dégradé avec une amplitude thermique annuelle plus marquée et des précipitations moins abondantes que sur le littoral aquitain. De plus, à la différence du littoral, le printemps (surtout à sa fin) y est plus arrosé que l'hiver. Les vents dominants sont d'ouest sans être exclusifs[3].

Données climatiques Lot-et-Garonne (Agen)[4] Moyenne nationale
Insolation 1984 heures par an 1973 heures par an
Précipitations 716 millimètres par an 770 millimètres par an
Brouillard 70,6 jours par an 40 jours par an
Orage 30 jours par an 22 jours par an
Neige 4,8 jours par an 14 jours par an
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3,1 4,5 5 6,7 10,6 13,2 15,4 15,1 13 10,6 6,6 4 8,2
Température moyenne (°C) 5,1 6,7 8,6 11,3 14,8 18,2 20,8 20,2 18 14 8,6 5,6 12,6
Température maximale moyenne (°C) 8,5 10,8 13,6 16,4 20,2 23,8 26,9 26,2 24,1 19 12,5 8,8 17,6
Source : Infoclimat[4]


Vignoble[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Le vin de pays de l’Agenais est issu de vendanges récoltées dans le département de Lot-et-Garonne, à l’exclusion des communes qui composent la zone de production du vin de pays de Thézac-Perricard : Bourlens, Courbiac, Masquières, Montayral, Thézac, Tournon-d’Agenais.

Encépagement[modifier | modifier le code]

Méthodes culturales[modifier | modifier le code]

Les rouges et rosés sont produits dans la limite d’un rendement de 85 hl/ha. Il ne peut dépasser 95 hl/ha. Les blancs doivent avoir un rendement de 90 hl/ha. Il ne peut dépasser 100 hl/a.

Vinification et élevage[modifier | modifier le code]

Chaque cépage est vinifié séparément et le nom du cépage doit figurer sur chaque contenant. Le nom de deux cépages peut compléter cette dénomination si avant l'assemblage des vins issus de ces deux cépages, chaque vin a fait l'objet d'un agrément avec indication de cépage.

Terroir et vins[modifier | modifier le code]

Structure des exploitations[modifier | modifier le code]

Type de vins et gastronomie[modifier | modifier le code]

Commercialisation[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine ; « Agenais », sur www.inao.gouv.fr, Ministère de l'agriculture. Institut national de l'origine et de la qualité,‎ 2011 (consulté le 22 mars 2011).
  2. Le code international d'écriture des cépages mentionne de signaler la couleur du raisin : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  3. Les hivers froids ne sont pas rares et des gelées très fortes sont enregistrées dans ce département(-23,5 °C à Lavardac en janvier 1985).Agen peut connaitre de longues journées sans dégel à cause du fameux brouillard glacé garonnais.Papy Louis, Atlas et géographie du Midi atlantique, p.27, Paris, Flammarion, 1982
  4. a et b Données météorologiques en ligne de la station d'Agen-La Garenne sur le site d'Infoclimat : http://www.infoclimat.fr/climatologie/index.php?s=07524&aff=details

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]