Vin biodynamique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stand à Vinitaly du vin biodynamique

Le vin biodynamique correspond au vin produit selon les principes de l'agriculture en biodynamie. La biodynamie peut s'appliquer, selon le producteur, à la fois aux méthodes de culture (viticulture) mais aussi au traitement des fruits après la récolte (vinification). Le producteur peut pratiquer la biodynamie sans toutefois adhérer à un label certifiant cette pratique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La viticulture en biodynamie[modifier | modifier le code]

La viticulture en biodynamie peut s'effectuer dans le cadre d'un label spécifique ou selon l'interprétation du producteur.

Le concept de système agricole[modifier | modifier le code]

Le travail des vignes en fonction des phases lunaires et des planètes[modifier | modifier le code]

La protection des cultures[modifier | modifier le code]

Aux fins de protection des cultures la viticulture en biodynamie exclue, comme la viticulture biologique, l'utilisation de pesticides de synthèse chimique. Autrement dit seuls sont autorisés les préparations d'origine minérales ou végétales (par exemple le soufre et le cuivre pour la lutte contre l'oïdium et le mildiou).
La différence principale avec l'agriculture biologique et la spécificité majeure de la viticulture biodynamique réside dans l'utilisation de préparations homéopathiques et d'infusions à bases de plantes ou l'utilisation de préparations spécifiques (« silice de corne », « bouse de corne », etc.)[1],[2].

La vinification en biodynamie[modifier | modifier le code]

Les producteurs de raisin en agriculture biodynamique choisissent ou non d'élaborer leurs vins selon les principes de l'agriculture biodynamique. De même ils adhèrent ou non à un cahier des charges spécifique concernant cette étape de l'élaboration.

Pratiques œnologiques[modifier | modifier le code]

Certains labels de certification pour la viticulture biodynamique exigent également l'application de ces principes aux pratiques de cave et mentionnent les produits autorisés sous forme d'une liste positive tout en en limitant l'usage. Dans le cas du label Demeter par exemple[2], les pratiques sujettes à contrôle concernent notamment la chaptalisation, l'acidification, le levurage, le sulfitage, le collage et l'utilisation d'enzymes.

L'attention portée aux phases lunaires et aux planètes dans le travail des vins[modifier | modifier le code]

La commercialisation des vins en biodynamie[modifier | modifier le code]

Controverses sur la viticulture en biodynamie[modifier | modifier le code]

Quelques domaines viticoles célèbres pratiquant la biodynamie[modifier | modifier le code]

  • Le domaine de la Romanée-Conti, en Bourgogne, pratique la biodynamie sur environ six hectares[3].

Labels spécifiques à la viticulture en biodynamie[modifier | modifier le code]

Label Demeter
Label Biodyvin

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Joly, Le vin du ciel à la terre : la viticulture en biodynamie, Paris, Édition Sang de la Terre,‎ 2003, 229 p. (ISBN 2-86985-160-X).
  2. a et b [PDF] « Cahier des charges Demeter pour la production végétale et animale », sur http://www.bio-dynamie.org/.
  3. « Article sur le DRC », sur http://www.75cl.info/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]