Villosité intestinale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe du tissu intestinal. Les villosités sont en haut.

Les villosités intestinales sont des structures (replis de la muqueuse et du tissu conjonctif sous-jacent) de l'intestin grêle permettant l'amplification des processus d'absorption par augmentation de la surface intestinale et donc du nombre de cellules. Ce sont des replis de la paroi intestinale dont la surface est estimée à 200 m2[réf. nécessaire] et dont la finesse permet aux nutriments de passer facilement vers le sang, à ne pas confondre avec les microvillosités, qui sont, elles, des replis de la membrane plasmique des entérocytes, les cellules intestinales. La longueur des villosités intestinales est estimée à 1 millimètre. On trouve en leur sein de nombreux vaisseaux sanguins et des chylifères.

Autrement dit, ce sont des organes microscopiques qui ont pour fonction de faciliter le passage dans le sang des nutriments, issus ou non de la digestion des aliments. Après son passage dans l'intestin grêle, où il subit l'absorption intestinale, le reste du bol alimentaire est rejeté vers le côlon, où il est en partie déshydraté, par absorption d'eau au niveau de cet organe, avant d'être finalement évacué par le rectum sous forme d'excréments.

On rencontre également ces microvillosités notamment à la surface d'organismes tels que les Placozoaires, où elles possèdent approximativement les mêmes fonctions.

Leur atteinte dans la maladie cœliaque diminue la surface d'entérocytes et donc les phénomènes d'absorption.

Notes et références[modifier | modifier le code]