Villette-de-Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villette.
Villette-de-Vienne
Image illustrative de l'article Villette-de-Vienne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Vienne
Canton Canton de Vienne-Nord
Intercommunalité ViennAgglo
Maire
Mandat
Bernard Louis
2014-2020
Code postal 38200
Code commune 38558
Démographie
Population
municipale
1 657 hab. (2011)
Densité 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 22″ N 4° 54′ 54″ E / 45.5894444444, 4.915 ()45° 35′ 22″ Nord 4° 54′ 54″ Est / 45.5894444444, 4.915 ()  
Altitude Min. 196 m – Max. 364 m
Superficie 11,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Villette-de-Vienne

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Villette-de-Vienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villette-de-Vienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villette-de-Vienne

Villette-de-Vienne est une commune française située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Villettois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Villette-de-Vienne appartient au canton de Vienne-Nord, arrondissement de Vienne, 8e circonscription, département de l'Isère. Ce village a une superficie de 1100 hectares.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Villette-de-Vienne
Simandres Marennes Chaponnay
Chuzelles Villette-de-Vienne Luzinay
Chuzelles Serpaize Serpaize

Histoire[modifier | modifier le code]

Territoire communal[modifier | modifier le code]

La commune créée à la Révolution était appelée Villette-Serpaize et Thuzel[1].

Le décret no 4602 du 22 juin 1875 a créé la commune de Chuzelles par séparation d'avec la commune de Villette-Serpaize[2].

La loi du 12 août 1926 a créé la commune de Serpaize avec des portions de territoire des communes de Villette, Luzinay, Septème et Vienne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

L'emblème de Villette-de-Vienne a été réalisé en 1985.

La poire marque l'originalité du village. Le cœur du village est planté de poiriers dont certains sont centenaires. On en tire l'eau de vie : la Poirée, spécialité appréciée de par le monde.

L'orme symbolise le rattachement de la commune à la ville de Vienne dont il est l'emblème. La place de l'Orme était un lieu d'asile et de justice.

Le dauphin rappelle l'appartenance de Villette-de-Vienne à l'ancienne province du Dauphiné. En 1110, Guigues IV d'Albon l'insère dans ses armoiries en prenant le titre de Dauphin.

Blason de Villette-de-Vienne Blason Parti : au premier coupé: d'azur à une poire feuillée d'or, de gueules à un orme d'argent et une feuille de sinople brochant sur ce dernier; au second d'or à un dauphin d'azur, crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules[3].
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Villette-de-Vienne
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Robert Chaudier    
1986 2001 Robert Tremouilhac    
1971 1986 Roger Chenavier    
1953 1971 Claudius Romet    
1937 1953 Marius Janin    
1929 1937 Joseph Blain    
1925 1929 Jean Piroird    
1919 1925 Jules Manin    
1900 1919 Étienne Gounon    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 657 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
898 983 979 1 189 1 397 1 478 1 549 1 602 1 551
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 410 1 459 1 380 1 312 688 638 656 614 595
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
556 571 526 523 502 376 357 342 359
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
391 445 614 948 1 087 1 173 1 427 1 500 1 657
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La première église
  • Le château Feuillant
  • Le château d’Illins
Une famille d'Illins est mentionné depuis le XIIe siècle. Le château est détruit en 1633.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collection générale des lois, tome 8, 1800-1802, p.  526 (Villette-Serpaize et Thuzel) sur Google Livres
  2. No 4602 - Décret du Président de la République française disponible sur Gallica, dans le Bulletin des lois de la république française, XIIe série, deuxième semestre de 1875, p. 583 : le nom est orthographié Chazelle.
  3. Site de la commune de Villette-de-Vienne
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Petite histoire dans l'histoire de Monique Girardet-Cachat, publié en 1988 par Villette-de-Vienne, retraçant l'histoire de Villette

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :