Villenave-près-Béarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villenave-près-Béarn
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Arrondissement de Tarbes
Canton Canton de Vic-en-Bigorre
Intercommunalité Communauté de communes de Vic-Montaner
Maire
Mandat
Serge Cournet
2014-2020
Code postal 65500
Code commune 65476
Démographie
Population
municipale
65 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 22′ 01″ N 0° 05′ 41″ O / 43.3669, -0.094722222222243° 22′ 01″ Nord 0° 05′ 41″ Ouest / 43.3669, -0.0947222222222  
Altitude Min. 259 m – Max. 362 m
Superficie 3,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Villenave-près-Béarn

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Villenave-près-Béarn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villenave-près-Béarn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villenave-près-Béarn

Villenave-près-Béarn est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées en région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans une enclave dans les Pyrénées-Atlantiques

Histoire[modifier | modifier le code]

Le plateau des enclaves est un plateau triangulaire, formé par des débris arrachés aux Pyrénées, roulés par les glaciers et par les eaux. Ce glacis a été entaillé par l'ancien Gave de Gavarnie où coulent actuellement l'Adour et l'Echez. Les promeneurs apercevront peut-être au détour d'un chemin, "l'arbre de Noël", ou collecteur d'un puits de pétrole, le précieux liquide jaillissant dans la commune.
La présence humaine dans la commune est attestée dès le Néolithique, ou âge de la pierre polie, aux temps préhistoriques.
Les Hautes-Pyrénées partagent, avec quelques départements, la particularité de posséder des communes dont le territoire administratif est séparé du territoire départemental et se trouvent complètement incluses dans le département voisin, c'est le cas de la commune de Villenave-près-Béarn.
Les premiers habitants attribuèrent le nom de «Billa Nave» à leur commune en 1429, «Viellenabe» en 1670, «Villenave en Bigorre» en 1789 et «Villenave près Béarn» en 1790[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Marcel Lamarque    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 65 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
137 137 181 167 178 181 183 182 170
1856 1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901
165 145 129 145 136 142 140 126 129
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
125 110 107 106 100 98 89 94 103
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 -
93 82 60 59 52 58 60 65 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église est le seul bâtiment ancien de la commune. Il s'agirait de l'ancienne chapelle du château médiéval de Villenave-près-Béarn dont il ne subsiste rien. Cette église a été très remaniée et il ne reste plus que des claveaux de portes gothiques remployés témoignant de ses origines médiévales.

On peut apercevoir les ruines d'un ancien moulin à vent à l'ouest de la commune, sur la route menant à Séron. La porte de cet édifice très rare dans la région aurait été déposée au Musée Massey à Tarbes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]