Villemurlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villemurlin
Église de Villemurlin
Église de Villemurlin
Blason de Villemurlin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Orléans (jusqu'en 1926 : Gien)
Canton Sully-sur-Loire
Intercommunalité SIVOM du canton de Sully-sur-Loire
Maire
Mandat
Nicole Lepeltier
2014-2020
Code postal 45600
Code commune 45340
Démographie
Gentilé Villemurlinois[1]
Population
municipale
607 hab. (2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 07″ N 2° 20′ 08″ E / 47.6853, 2.335647° 41′ 07″ Nord 2° 20′ 08″ Est / 47.6853, 2.3356  
Altitude Min. 120 m – Max. 160 m
Superficie 48,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Villemurlin

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Villemurlin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villemurlin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villemurlin
Liens
Site web villemurlin.fr

Villemurlin est une commune française située dans le département du Loiret en région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rose des vents
N
O    Villemurlin    E
S

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Villemurlin

Les armes de Villemurlin se blasonnent ainsi :

D'argent à la fasce de gueules accompagnée en chef de trois mouchetures d'hermine de sable et en pointe de deux clefs du même passées en sautoir[2].

Villemurlin, histoires d'un village de Sologne[3][modifier | modifier le code]

Basé sur le recueil de témoignages et de photos et documents anciens, le livre Villemurlin, histoires d’un village de Sologne restitue l’Histoire du village, telle qu’elle a été vécue par ses habitants. Ce livre rend compte de l’évolution de la vie rurale et villageoise durant le XXe siècle, et de la façon dont les Villemurlinois s’adaptent à de nouveaux conforts et à de nouvelles contraintes. Une très riche iconographie reprend des documents d'époque (photos, cartes postales, archives personnelles...) et photos actuelles. Le DVD multimédia inséré dans le livre inclut de très nombreux interviews et documents (photos, archives, …).


Les échelles bleues[modifier | modifier le code]

Selon l’ethnologue Claude Seignolle[4], on comptait plus de 80 échelles bleues au début du XXe siècle dans les rues, d’où le surnom du village : « Villemurlin les échelles bleues ». La raison en était simple : un grand nombre de greniers mansardés n’avaient pas d’autre accès qu’une porte donnant sur l’extérieur. On y entreposait entre autres les fagots pour l’hiver. A la fin du XXe siècle elles avaient toutes disparu. C’est en 2005, à l’occasion de la manifestation « Berdigne, berdogne », que les habitants ont ressorti leurs échelles, à fins purement décoratives à présent. Chaque année, la commune organise un concours de décoration des échelles dans le village. Lors de la Fête des Echelles Bleues, fin septembre, la municipalité offre des lots aux lauréats[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Nicole Marteaux    
2008 en cours Nicole Lepeltier    
Les données manquantes sont à compléter.
Le maire de Villemurlin Nicole Lepeltier

Économie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Villemurlin.

En 2011, la commune comptait 607 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
520 514 467 533 563 591 574 568 592
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
581 585 581 614 709 767 838 876 931
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
855 904 889 742 701 643 596 676 571
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
547 532 510 460 473 537 537 607 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les « échelles bleues » disposées sur les murs étaient une tradition locale et servaient à accéder aux combles. Actuellement, elles sont uniquement décoratives[8].

Villemurlin les échelles bleues

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. habitants.fr
  2. Conseil général du Loiret Gaso HéraldiqueGenWeb. Consultation : mars 2008. Adopté par le conseil municipal du 7 juillet 1997.
  3. "Villemurlin, histoires d'un village de Sologne", textes de Cécile Richard, photographies de Christian Beaudin, Editions du Jeu de l'Oie, 2014
  4. "En Sologne, moeurs et coutumes", Claude Seignolle, Maisonneuve et Larose, 1967
  5. "Villemurlin, histoires d'un village de Sologne", textes de Cécile Richard, photographies de Christian Beaudin, Editions du Jeu de l'Oie, 2014
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  8. Vasset B, Villemurlin renonce aux économies d'échelles, La Revue de la Sologne, été 2011, p 28-29

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :