Ville Sanctuaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une ville sanctuaire est un terme désignant certaines villes des États-Unis appliquant une politique de protection des immigrants illégaux. Cette pratique peut être définie par loi ou simplement tacite . Le terme s'applique généralement aux villes qui ne permettent pas que les fonds municipaux servent à faire respecter les lois fédérales sur l'immigration, ni que la police ou les employés municipaux interrogent une personne sur la légalité de sa présence sur le territoire national.

C' est durant les années 1980 que certaines villes ont commencé à se désigner comme villes sanctuaires . L' idée a d'abord été lancée en 1979 à Los Angeles, empêchant la police d'enquêter sur le statut des personnes arrêtées avec l' ordre suivant de la part les autorités :

«Les agents et fonctionnaires de Police ne doivent pas engager une action dans le but de découvrir le statut migratoire d'une personne»

Quelques-unes de ces villes : Washington, D.C., New York, Los Angeles, Chicago, San Francisco, Santa Ana, San Diego, San Jose, Salt Lake City, El Paso, Houston, Détroit, Jersey City, Minneapolis, Miami, Denver, Baltimore, Seattle, Portland, New Haven, Somerville, Cambridge et Portland.