Villaines-en-Duesmois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villaines.
Villaines-en-Duesmois
Château ducal de Villaines-en-Duesmois
Château ducal de Villaines-en-Duesmois
Blason de Villaines-en-Duesmois
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Claude Fontaine
2014-2020
Code postal 21450
Code commune 21685
Démographie
Population
municipale
259 hab. (2012)
Densité 7,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 59″ N 4° 31′ 36″ E / 47.6830555556, 4.5266666666747° 40′ 59″ Nord 4° 31′ 36″ Est / 47.6830555556, 4.52666666667  
Altitude Min. 306 m – Max. 402 m
Superficie 33,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villaines-en-Duesmois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villaines-en-Duesmois

Villaines-en-Duesmois est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21685.png

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Puits Coulmier-le-Sec Chemin-d'Aisey Rose des vents
Étais N Semond
O    Villaines-en-Duesmois    E
S
Touillon Fontaines-en-Duesmois Magny-Lambert

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès 1002 une charte de l'abbaye de Flavigny mentionne probablement une motte castrale.

Le château est ensuite la demeure de Hugues IV de Bourgogne (1213-1272) qui le reconstruit en dur à partir de 1253, de Philippe le Hardi (1364-1404) et Marguerite de Flandre (1350-1405) qui le renforcent pour faire face à l'arrivée des Grandes compagnies et construisent chapelles, logements et ouvertures de fenêtres flamandes[1] puis de Louis XI (1423-1483) et des princes de Condé.

Démantelé sur ordre royal en 1710 pour servir de carrière de pierres il n'en subsiste que quatre tours sur sept et le fossé à fond plat qui en fait le tour restauré en 2009 par les soins au foyer culturel de Villaines[2] en charge de la restauration et de l'entretien depuis les années quatre-vingts[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Villaines-en-Duesmois Blason D'azur au château de deux tours d'argent, les tours couvertes d'or, accompagné en pointe d'une fleur de lys d'or ; au chef bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1977 Abel Bodin    
1977 1995 Michel Verdot    
1995 2008 Jean Clerget    
2008 2014 Antoinette Blandin    
2014 en cours Claude Fontaine    

Villaines-en-Duesmois appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 259 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
682 713 647 678 718 696 654 673 674
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
643 630 585 565 556 574 532 509 505
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
491 492 388 454 437 432 471 440 476
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 -
408 328 292 258 251 295 301 259 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

  • Economie agricole et forestière.
  • Au niveau industriel : scierie et chaudronnerie.

Environnement[modifier | modifier le code]

En raison de ses efforts pour la qualité de son environnement nocturne, la commune a été labellisée « Village 1 étoile », en 2013[6]. Le label est décerné par l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes (ANPCEN) et compte 5 échelons. Un panneau, disposé aux entrées du village, indique cette distinction.

Tour restaurée du palais ducal.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château ducal.
  • Dans le village un manoir remanié au XVIII° avec les pierres de la forteresse[7]
  • Dans une des tours restaurées du château se tient une exposition consacrée à la pierre du Châtillonnais (géologie, extraction, utilisation) [3].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Hugues IV de Bourgogne mort à Villaines-en-Duesmois le 27 octobre 1272, duc de Bourgogne depuis 1218 et roi titulaire de Thessalonique depuis 1266.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :