Villa veneta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme Villa veneta désigne la résidence de campagne de la noblesse et de la haute bourgeoisie de la République de Venise construite, de la fin du XVe siècle à la fin du XVIIIe siècle, dans les territoires gouvernés par la Sérénissime, les régions actuelles de Vénétie (Veneto) et du Frioul-Vénétie julienne (Friuli-Venezia Giulia). Le succès de l'architecte Andrea Palladio a caractérisé un type spécifique de villa veneta : la villa palladienne.

Origines[modifier | modifier le code]

Vigna Contarena in a rainy day

La découverte de l'Amérique en 1492 détourna l'axe commercial de Venise en Orient. Ce fut le début de la crise des marchés maritimes. L'oligarchie des nobles vénétiens déplaça alors son intérêt économique et social sur la terraferma, s'ouvrant, avec un intérêt toujours plus grand, à l'économie agricole, opérant ainsi sa reconversion. Après les premiers rapports difficiles avec la noblesse des cités de la Vénétie frioulane (Trévise, Padoue, Vérone, Feltre, Udine…) on arriva, grâce aux liens matrimoniaux et autres alliances, à une osmose d'intérêt tant de type économique qu'hédoniste.

L'économie rurale se développa fortement avec la bonification des terres grâce à la maîtrise du cours des fleuves (la Brenta et le Piave), à la mise en production de véritables exploitations agricoles, avec l'introduction du maïs (à la Villa Emo de Fanzolo près de Vedelago) ou avec l'utilisation des vallées de pêche créées par la conterminazione lagunare (délimitation de la lagune) lors de la réalisation du nouveau canal de la Brenta.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La structure type de la villa veneta est définie par son insertion au sein d'une grande propriété agricole. Au centre, le corps central (la villa proprement dite) était destiné aux propriétaires, à la représentation, à la villégiature estivale (elles étaient quasiment toutes dépourvues de système de chauffage hivernal). À proximité ou accolés se trouvent les barchesse (les communs) où s'organisait le travail, les cuisines, les habitations des paysans, les étables et les annexes rurales.

Le paysage du triveneto[modifier | modifier le code]

La mode de la villa veneta s'est propagée à un point tel que les familles nobles dépensèrent des richesses pour construire ces villas estivales, utilisées seulement depuis la fête de Saint Antoine de Padoue (13 juin) jusqu'à la fin juillet ou parfois jusqu'aux vendanges. La diffusion de la culture de la Villa dans les territoires de la Sérénissime, avec la réalisation semble-t-il de plus de cinq mille barchesse, marque encore aujourd'hui le territoire et le paysage du Triveneto.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gianfranco Scarpari, Le ville venete, Newton Compton (1980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]