Villa San Donato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 47′ 25.3″ N 11° 13′ 32.2″ E / 43.790361, 11.225611

La Villa San Donato (vers 1830)

La villa San Donato (appelée aussi Villa Demidoff[1]) est un palais construit par Nicolas Demidoff, ambassadeur de Russie, à Polverosa[2], au nord-ouest de Florence, en Italie, à partir de 1827.

Histoire[modifier | modifier le code]

Photo noir et blanc d'un portrait en médaillon
Nicolas Demidoff

Au XIIe siècle, le domaine de San Donato était la propriété de chanoines réguliers de Saint-Augustin Portuense qui y construisirent une chapelle qui deviendra l'église San Donato de Polverosa.

Au XIIIe siècle il appartint à la confrérie des Umiliati, puis aux religieuses de Santa Maria Maddalena delle Convertite. Il fut sécularisé en 1809 sur ordre du gouvernement français.

En 1814 le comte Nicolas Demidoff achète à l'Église catholique romaine le monastère de San Donato et les 42 hectares de terrains marécageux qui l'entourent. Nommé ambassadeur de Russie auprès de la cour de Toscane, il vient s'établir à Florence.

Il fait aménager à partir de 1822 à San Donato un vaste domaine comprenant un palais inspiré des grandes villas palladiennes, des rivières, des lacs, des fermes, des églises (outre l'église San Donato, ancienne église du couvent, il fait construire une chapelle orthodoxe, la chapelle Demidoff), ainsi qu'entre autres, une magnanerie, une filature de soie, un zoo, un hippodrome, des jardins, des serres et un chemin de fer [3].

Giovan Battista Silvestri, architecte du Palais des Offices à Florence, est chargé de la construction du palais, dont la première pierre est posée le 27 juin 1827 et la construction terminée en 1831.Alessandro Melchior est nommé Conservateur de San Donato.

En 1827 le grand-duc de Toscane décerne à Nicolas Demidoff le titre de comte de San Donato et en 1840, son fils cadet, Anatole Demidoff est titré prince de San Donato.

Description[modifier | modifier le code]

Vue du salon central, Jean Baptiste Fortuné de Fournier (1841)

La villa et le musée[modifier | modifier le code]

Outre de vastes appartements la villa comprenait un musée privé de quatorze salles abritant l'énorme collection d'œuvres d'art (peintures, sculptures, minéraux, armures…) de ses propriétaires, et une bibliothèque de 40 000 volumes.

Article détaillé : Collection Demidoff.

Le salon central en rotonde était surmonté d'une coupole richement décorée à fresque en 1827 par Domenico Morelli, représentée en 1841 par le peintre français Jean Baptiste Fortuné de Fournier; le luxe de la décoration intérieure était écrasant.

Lady Walburga Paget, qui visita la villa en 1871, note :

« J'ai pu contempler à loisir les merveilleuses richesses rassemblées dans cette maison laide et comparativement petite. Les tableaux et les statues sont de grande valeur. Les tapisseries et broderies de toutes sortes, les tables de malachite et de lapis-lazuli, les plaques de marbre précieux et les albâtres rares abondent. Pourtant, je ne peux pas dire que l'ensemble soit harmonieux ou agréable à l'œil. »

— The Linings of Life, vol. I, 1928

.

La collection de plantes[modifier | modifier le code]

La collection de plantes de San Donato fut créée en 1850 par Carl von Hügel, à la demande d'Anatole Demidoff, à partir des collections qu'il avait rassemblées dans son jardin d'Hietzing près de Vienne. Jules Émile Planchon en dressa le catalogue raisonné en 1854-1858.

À cette époque, les serres s'étendaient sur une longueur de 212 m en face du "Jardin Anglais" ; 20 ans plus tard, elles occupaient une ligne ininterrompue de plus de 400 m sur une largeur moyenne de 8 à 10 m.

Entrée du chantier de réhabilitation (mars 2010)

Épilogue[modifier | modifier le code]

Le neveu et héritier d'Anatole, Paul Pavlovitch Demidoff décide de se séparer de la villa San Donato, qui lui rappelait sa première épouse décédée en couches, pour s'installer à la Villa di Pratolino qu'il acquiert en 1872.

Fin 1879 Louis Lubbers, chef des cultures au Jardin botanique de l'État à Bruxelles dresse un nouveau catalogue des serres en vue de la vente publique des collections de plantes qui aura lieu au printemps 1880.

Le 5 novembre 1881, le palais est vendu à Gastone Mestayer, tandis que les jardins sont vendus séparément à Nemesio Papucci et à la famille Rosselli Del Turco[4].

Une grande partie des collections d'art est alors dispersée lors de plusieurs ventes aux enchères publiques mémorables.

La villa, gravement endommagée durant la Seconde Guerre mondiale est longtemps restée à l'abandon ; la chapelle privée du domaine a par contre été préservée et restaurée.

En novembre 2009, démarre un projet de réhabilitation de la villa pour y aménager appartements et bureaux.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ne pas confondre avec la Villa di Pratolino qui est aussi appelée Villa Demidoff.
  2. quartier de Novoli, entre la via di Novoli, la via de' Tacchinardi et la via Francesco Corteccia
  3. (it) Mario Conti, « I Demidoff a San Donato in Polverosa », Informa Quartiere Firenze,‎ 5 juin 2004, p. 11 (lire en ligne)
  4. La famille (it) Rosselli del Turco, dont est issu le célèbre joueur d'échecs Stefano Rosselli del Turco, était déjà propriétaire de plusieurs palais et domaines dans la région de Florence.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cesare Da Prato, Firenze ai Demidoff ; Pratolino e S. Donato, relazione storica e descrittiva, preceduta da cenni biografi sui Demidoff, che sino dal secolo XVIII esisterono, Firenze, 1886, 428 p. (San Donato : p. 381-428, Internet Archive)
  • Louis Lubbers, Palais de San Donato : Catalogue de plantes rares garnissant les serres, Charles Pillet, Paris, 1880, 31 p.
  • Palais de San Donato : Catalogue des Objets d'Art et D'Ameublement, Tableaux ..., Paris, Charles, Pillet et Dumoulin, Imprimeurs de 'L'Art', 1880, in-folio, vii + (4) + 422 pp + (2)(errata) (1e partie) + (4) p. + p. 423-491 + 61 gravures + lithographies et photos h.t.
  • Palais de San Donato : Catalogue de la Bibliothèque, Paris, Charles Pillet, Pillet et Dumoulin, Imprimeurs de 'L'Art', 1880, in-folio, (16) + 395 p.
  • J.-É. Planchon, Hortus Donatensis : Catalogue des plantes cultivées dans les serres de S. Ex. le prince A. de Démidoff à San Donato, près Florence, Paris, W. Remquet, 1854-1858, 255 p. Google Books

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]