Villa Maria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la ville en Argentine, voir Villa María.
Villa Maria
Image illustrative de l'article Villa Maria
logo
Généralités
Pays Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 45° 28′ 50″ N 73° 37′ 12″ O / 45.48052, -73.61997545° 28′ 50″ Nord 73° 37′ 12″ Ouest / 45.48052, -73.619975  
Adresse 4245, boulevard Décarie
Montréal
Cadre éducatif
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Point carte.svg

Villa Maria est une école secondaire privée pour jeunes filles située à Montréal, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce. Située au 4245 boulevard Décarie, l'école est à quelques pas à peine de la station de métro du même nom.

L'établissement est entouré d'un grand terrain verdoyant qui l'isole de l'environnement urbain.

Villa Maria est la propriété des sœurs de la Congrégation Notre-Dame. L'école est divisée en deux secteurs : le secteur anglophone et le secteur francophone.

Villa Maria est une école de tradition catholique, il y a donc plusieurs célébrations religieuses au cours de l'année auxquelles assistent les élèves. L'école n'est toutefois pas réservée aux seules élèves catholiques et plusieurs des jeunes filles qui y étudient pratiquent d'autres religions dans le plus grand respect de toutes. L'école a été désigné lieu historique national du Canada en 1951.

Histoire[modifier | modifier le code]

« Monklands », pensionnat Villa Maria, Montréal, 1870-1871

L'école Villa Maria a fêté en 2004 ses 150 ans d'existence. Dès 1854, Villa Maria a été à l'avant-garde en voulant donner une éducation de qualité à des jeunes filles qui pourtant se voyaient destinées au rôle de femme au foyer.

L'histoire de Villa Maria commence bien plus tôt, car avant d'être une école, une partie du bâtiment existait déjà. C'est en 1803 que fut construit le pavillon Monklands (pavillon central de l'école actuelle)[1]. Son propriétaire se nommait James Monk et était juge en chef de la cour du Banc du Roi. La rue faisant face à l'école fut nommée Monkland par la suite.

De 1844 à 1849, Monklands fut la résidence de trois Gouverneurs généraux du Canada: Lord Metcalfe, Lord Cathcart et Lord Elgin. La femme de Lord Elgin y donna même naissance à son enfant qui devient plus tard le vice-roi des Indes.

En 1854, la Congrégation Notre-Dame acheta Monklands pour en faire un pensionnat pour jeunes filles. Bientôt, l'agrandissement du bâtiment fut nécessaire et de nouvelles ailes furent bâties. Dès 1855, l'aile Notre-Dame-de-Lourdes fut construite, suivie, en 1870, par l'aile Notre-Dame-des-Anges. Puis, en 1908 et en 1930, il y eut les ailes St-Michel et Sainte-Marguerite. En 1885 et 1937, l'aile Sainte-Cécile (actuellement l'aile de musique) fut bâtie. Enfin, en 1984, on construisit le gymnase.

Villa Maria est désignée lieu historique national du Canada par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada le 30 mai 1951[2].

Les activités étudiantes[modifier | modifier le code]

Monklands, pavillon central de l'école Villa Maria, AD 2012

Les élèves de Villa Maria vivent plusieurs activités importantes réparties entre les cinq années du secondaire. Parmi celles-ci on retrouve: un camp d'accueil en première secondaire, un voyage à Boston optionnel en deuxième secondaire, une classe verte en troisième secondaire, une classe neige en quatrième secondaire et un camp de ressourcement en cinquième secondaire.

Les élèves peuvent également participer à plusieurs activités comme par exemple: assister à des opéras, être monitrice pour les secondaire 1 lors du camp d'accueil, illusio(la troupe de théâtre de Villa Maria), des cours d'auto-défenses, les jeunes entreprises du Québec, Amnistie International, la Gang Allumée et elles peuvent même faire un voyages humanitaire lors de leur cinquième secondaire.

Uniforme[modifier | modifier le code]

Uniforme

L'uniforme scolaire porté par les villamariennes est composé d'une jupe bleue à carreaux (de style kilt), d'un chandail bleu marine ou d'un débardeur avec le logo de l'école, d'une chemise blanche à manches longues ou d'un polo avec le logo de Villa Maria ainsi que des bas bleus montant aux genoux ou de collants bleus. Il y a plusieurs modèles de souliers réglementaires: des loafers en cuir noir ou des Dr. Martens.

L'uniforme d'éducation physique consiste d'un chandail gris à manches courtes ou longues, d'un pantalon ou d'une culotte courte bleue et/ou un coton ouaté gris, le tout portant le logo de l'école.

Le code vestimentaire est décrit dans l'agenda scolaire.

L'Amicale[modifier | modifier le code]

Même après être parties de Villa Maria, les finissantes restent liées à l'école par le biais de l'Amicale. Cette association des anciennes élèves organise parfois des activités et aussi des Retrouvailles à chaque année.

Quelques anciennes élèves de Villa Maria[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. imtl.org
  2. « Villa Maria », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 6 août 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]