Villa Doria Pamphilj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villa Doria Pamphilj
Image illustrative de l'article Villa Doria Pamphilj
Le Casino del Bel Respiro
Géographie
Pays Italie
Commune Rome
Quartier Gianicolense
Superficie 1,8 km²
Caractéristiques
Création 1630 et 1972
Localisation
Coordonnées 41° 53′ 14″ N 12° 27′ 02″ E / 41.8872948, 12.450470941° 53′ 14″ Nord 12° 27′ 02″ Est / 41.8872948, 12.4504709  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Villa Doria Pamphilj

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Villa Doria Pamphilj

La villa Doria Pamphilj est un parc de la ville de Rome en Italie, créé au XVIIe siècle par la famille Pamphilj. Depuis 1972, ce parc est public et s'étend sur une superficie de 180 hectares sur le Gianicolense près de la porta San Pancrazio, ce qui en fait le plus grand de Rome. La villa est divisée en trois parties que sont le palais et les jardins (pars urbana), la pinède (pars fructuaria), et le terrain agricole (pars rustica).

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice le plus ancien de la villa, situé près de la via Aurelia, est appelé le villa Vecchia (la vieille villa). Il fut construit en 1630 lors de l'acquisition du terrain par Panfilo Pamphilj pour le mariage de sa fille Olimpia Maidalchini. Il acquiert par la suite les vignobles avoisinants et étend ainsi son domaine. De 1644 à 1653, sous le pontificat d'Innocent X (ancien cardinal Giambattista Pamphili), est construite la « nouvelle villa Pamphilj » sur les plans de Alessandro Algardi et de l'architecte Giovanni Francesco Grimaldi. L'attribution des plans du casino del Bel Respiro, construit de 1645 à 1647 dans un style maniériste plus que baroque, est controversée, car Algardi n'était pas architecte et aurait pu être aidé par Carlo Rainaldi sous la supervision de Grimaldi. L'embellissement des jardins se poursuivit jusqu'en 1653 notamment sous les ordres du neveu d'Innocent X, Camillo Pamphili.

Après la mort en 1760 de Girolamo Pamphilj, qui n'a pas laissé d'héritiers mâles, de nombreuses disputes éclatèrent pour l'obtention de la villa, jusqu'à ce que le pape Clément XIII l'attribue au prince Giovanni Andrea IV Doria (fils de Giovanni Andrea III Doria et d'Anna Pamphili) qui dès lors peut y accoler son nom et ses armes. Celui-ci demande notamment à Gabriele Valvassori de restructurer les jardins et d'y ajouter des fontaines.

En 1849, la villa est le siège d'une des plus importantes batailles contre les troupes françaises de la Deuxième République pour la défense de la République romaine contre la restauration de Pie IX. Les troupes de Giuseppe Garibaldi occupent la villa Pamphilj et les Français la villa Corsini à partir du 2 juin 1849 après d'importants bombardements qui la détruisent complètement. Les deux armées engageront d'importants combats au corps à corps près de la porta San Pancrazio et dans la villa qui verront la victoire de Garibaldi et de son bataillon universitaire et de la légion italienne sur les Français mis en fuite. Les troupes italiennes de Garibaldi capituleront cependant le 2 juillet 1849, Pie IX sera réinstallé, et les États pontificaux restaurés.

En 1856, la villa est unie aux restes de la villa Corsini, détruite en 1849, et l'ensemble est transformé en grande exploitation agricole. En 1957, l'État italien acquiert la partie centrale de la villa (le casino et les jardins alentours) et puis l'ensemble des 168 hectares restant seront acquis en deux vagues par la commune de Rome en 1965 et 1971. La villa Doria Pamphilj est ouverte au public en 1972. Seule la chapelle funéraire, œuvre de Odoardo Collamarini, reste la propriété de la famille Doria Pamphilj.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :