Viljo Revell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viljo Revell
Image illustrative de l'article Viljo Revell
Viljo Revell (à doite) avec Aarne Ervi, été 1943.
Présentation
Naissance 25 janvier 1910
Vaasa
Décès 8 novembre 1964 (à 54 ans)
Helsinki
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlande
Activité(s) Architecte
La mairie de Toronto.

Viljo Revell (né le 25 janvier 1910 à Vaasa – décédé le 8 novembre 1964 à Helsinki) est un architecte finlandais dont les œuvres ont été l'objet de controverses et d'une reconnaissance internationale[1].

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Revell naît en 1910 à Vaasa. Il étudie au Lycée de Vaasa et obtient son baccalauréat en 1928. En 1937, il reçoit son diplôme d'architecte de l'école supérieure technique d'Helsinki. Il perce grâce au Lasipalatsi, qu'il conçoit avec Niilo Kokko et Heimo Riihimäki alors qu'il est encore étudiant. Il participe à la Seconde Guerre mondiale dans les forces navales. Jusqu'en septembre 1941, il est officier de pont du cuirassier Ilmarinen et sort vivant de la destruction du navire le 13 septembre 1941. En 1941, il épouse Maire Myntti. Ils auront trois filles nées en 1942, 1943 et en 1945. Après la guerre, Revell est directeur du bureau de reconstruction de la SAFA (1942–44) puis du bureau de Vaasa de l'entreprise SATO (1944-1948). Il conçoit des logements temporaires en bois à Kumpula dont quelques-uns existent encore.

Après la Seconde Guerre mondiale le monde de l'architecture est bouleversé par l'arrivée des techniques du béton et des éléments préfabriqués. Les travaux de Revell font partie des premiers exemples en Finlande de ces mutations technologiques. Parmi ces travaux ont peut citer le bâtiment, conçu en 1948 avec Osmo Sipari, Eero Eerikäinen et Keijo Petäjä, dans lequel se trouve l'actuel Hôtel Palace.

Œuvres majeures[modifier | modifier le code]

Il est surtout connu pour sa conception de l'Hôtel de ville de Toronto. Il conçoit aussi avec Heikki Castrén le bâtiment Makkaratalo à Helsinki[2] qui a été présenté comme le symbole de la vague de démolition de la ville historique dans les années 1960–1970[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Viljo Revell 25.1.1910, Vaasa - 8.11.1964, Helsinki », Musée de l'architecture finlandaise (consulté le 15 janvier 2013)
  2. (fi) « Helsinki kehyksissä - Makkaralo », Musée municipal d’Helsinki (consulté le 15 janvier 2013)
  3. (fi) JORMA KESKITALO, « Makkaratalon arkkitehti piirsi myös pieniä rakennuksia », Helsingin Sanomat,‎ 13 février 2010 (consulté le 15 janvier 2013)