Vilayet du Hedjaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le vilayet du Hedjaz — en turc osmanli : ولاية الحجاز (vilâyet-i Hicaz) ; en turc moderne : Hicaz vilayeti — était un vilayet de l'Empire ottoman. Sa capitale était La Mecque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le chérif de La Mecque, Hussein ben Ali, se proclame roi du Hedjaz avec l'assentiment de haut-commissaire britannique en Égypte, le lieutenant-colonel Henry McMahon. Le Royaume du Hedjaz et son indépendance sont reconnus par le traité de Sèvres du [1]. Le , le sultan du Nedj, Abdelaziz ben Saoud, conquiert le Hedjaz. Le , il en est couronné roi. Le , il substitue le titre de roi du Nedj à celui de sultan. Le royaume du Nejd et du Hejadz (en) est reconnu par le traité de Djedda du . Le , le royaume d'Arabie saoudite est établi.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le vilayet était divisé en trois sandjaks et sept kazas, à savoir :

  • Le sandjak de La Mecque (Mekke-i Mükerreme Sancağı), composé du kaza éponyme ;
  • Le sandjak de Médine (Medine-i Münevvere Sancağı), composé du kaza éponyme et de ceux de Yenbe'u 'l-Bahr, El Vech et Sevârikih ;
  • Le sandjak de Djedda (Cidde Sancağı), composé du kaza éponyme et de celui de Ma'muretulhamid.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traité de Sèvres du 10 août 1920, articles 98 à 100.