Vieux norvégien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vieux norvégien
Période VIIIe au XIVe siècle
Langues filles norvégien
Parlée en Norvège
Classification par famille
Codes de langue
IETF non-no

Le terme de vieux norvégien désigne la variante du vieux norrois parlée en Norvège durant le Moyen Âge. Elle comporte des caractéristiques spécifiques à la Norvège ; de la même manière, le vieil islandais désigne le vieux norrois tel qu’il était parlé en Islande.

L’épidémie de peste noire qui décima l’Europe au XIVe siècle atteint la Norvège en 1349, tuant environ la moitié de la population. Ceci explique en partie l’accélération des changements qui eut lieu dans la langue à cette époque. La langue norvégienne d’entre 1350 et 1550 est généralement qualifiée de norvégien moyen. De nombreux changements survinrent, dont notamment une importante simplification de la grammaire : perte du système de déclinaisons, simplification des inflexions verbales, amuïssement des voyelles finales vers un e (dans certaines régions seulement).

Le répertoire phonémique subit également quelques changements. Les fricatives dentales [ð] et [θ] disparurent, remplacées par les occlusives correspondantes, [d] et [t].

Vieux norvégien et vieil islandais[modifier | modifier le code]

Une des plus importantes différences entre le vieux norvégien et le vieil islandais est qu’au XIe siècle le premier perdit le h dans les combinaisons de consonnes hl-, hn- et hr-, mais pas le second. Ainsi, on peut opposer le vieil islandais hlíð (« pente »), hníga (« révérence ») ou hringr (« anneau ») au vieux norvégien líð, níga et ringr. Une autre différence est que le vieil islandais semble avoir conservé des voyelles nasales distinctes jusqu’au XIIe siècle, bien après que cette distinction a disparu en norvégien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]