Vieux mur ligure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vieux mur ligure
Présentation
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte des Alpes-Maritimes
voir sur la carte des Alpes-Maritimes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nice
voir sur la carte de Nice
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Vieux mur ligure ou présumé ligure est un vestige d’un ouvrage de pierre datant probablement de l’époque protohistorique, situé dans la partie sommitale du jardin du monastère de Cimiez à Nice, en bordure de l’ancien oppidum de Cemenelum (nom antique de Cimiez) .

À l'âge du bronze et à l'âge du fer, les populations vraisemblablement autochtones appelées ligures occupent des oppidums implantés sur les hauteurs surplombant le littoral niçois[1].

À l’est de l’ancien oppidum de Cemenelum, des fragments de ses anciennes enceintes se trouvent englobés dans divers appareillages de maçonnerie d'un mur renforçant l’escarpement rocheux. L'absence de signalétique empêche toute compréhension de ce site.

Le mur a été inscrit au titre des monuments historiques le [2].

De 2012 à 2014, des fouilles archéologiques sont effectuées chaque été sur le site de l'oppidum, dit du « Bois sacré », dans l'actuel jardin du monastère de Cimiez[3],[4],[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Luc Thevenon, Du château vers le Paillon : Le développement urbain de Nice de la fin de l’Antiquité à l’Empire, aux Editions-Serre, p.8
  2. « Notice no PA00080803 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Vidéo - Fouilles archéologiques - Site du Bois Sacré,
  4. Vidéo - Fouilles - Site du Bois sacré,
  5. « Sur les traces des antiques occupants de Cimiez », Nice-Matin,‎ (lire en ligne)