Viessoix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viessoix
Église Saint-André
Église Saint-André
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Vassy
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Vassy
Maire
Mandat
Patrick Poupion
2014-2020
Code postal 14410
Code commune 14746
Démographie
Population
municipale
825 hab. (2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 25″ N 0° 47′ 51″ O / 48.8402777778, -0.7975 ()48° 50′ 25″ Nord 0° 47′ 51″ Ouest / 48.8402777778, -0.7975 ()  
Altitude Min. 139 m – Max. 302 m
Superficie 12,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Viessoix

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Viessoix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viessoix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viessoix

Viessoix est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 825 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Bocage virois. Son bourg est à 7 km à l'est de Vire, à 12 km au nord-ouest de Tinchebray et à 19 km à l'ouest de Condé-sur-Noireau[1].

Viessoix est majoritairement dans le bassin de la Vire, par son sous-affluent la rivière du Maine, principal affluent de l'Allière, rassemblant les eaux des ruisseaux de Pouraison et du Bois du Pirier. Le sud du territoire est drainé par des ruisseaux qui alimentent la Diane, affluent du Noireau, dans le bassin de l'Orne.

Le point culminant (302/304 m) se situe au sud-ouest, près du lieu-dit le Bois. Le point le plus bas (139 m) correspond à la sortie de la rivière du Maine du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Viessoix[2]
Vaudry Burcy Chênedollé
Roullours Viessoix[2] Chênedollé
Truttemer-le-Grand Truttemer-le-Grand Bernières-le-Patry

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1956 Fernand Baron    
1956 1971 Adrien Poulain    
1971 1989 Robert Désert    
1989 mars 2001 Marcel Chénel SE  
mars 2001 mars 2008 Ghislaine Leverrier SE Retraitée (Éducation nationale)
mars 2008 en cours Patrick Poupion[4] SE Employé de banque
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 825 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Viessoix a compté jusqu'à 1 303 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 173 875 1 164 1 159 1 302 1 267 1 303 1 249 1 195
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 120 1 060 1 159 1 044 1 038 1 040 902 859 801
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
762 743 712 639 647 617 633 626 591
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
571 543 502 600 635 614 679 691 789
2011 - - - - - - - -
825 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-André des XIIe et XIIIe siècles, remaniée au XVIIIe siècle, contenant une statue en bois de saint Mammès du XVIIIe siècle. À l'intérieur de l'église, une plaque mentionne le nom des curés de la paroisse depuis le XIVe siècle : Nicolle du Haguet 1382, Jean Damier 1430, Nicolle Le Roy 1451, Jean Patry, Guillaume Carrey 1510, Jacques de Boucquetot 1517, Michel Benet 1571, Julien Yvon 1579, Yves de Clouet 1607, Henry de la Rocque 1614, Isaac Colin 1649, Samson Passard 1674, Jean-Baptiste Loysel 1688, René Dugué 1728, Jean François de la Lande 1731, Jean Jacques Henry Antoine de Cheux 1761, Étienne Marie 1790, François Levoivenelle 1807, Emmanuel Yvon 1835, Louis François Surbled 1862, Paul Chantreuil 1881, Paul Rousselin 1907, Albert Amand 1908, André Bidet 1946, Roger Voisin 1954, Louis Harivel 1988. L'abbé Roger Leboucher fut le dernier curé résidant, jusqu'en 2006.
  • Gare de Viessoix.
  • Une école existait déjà à Viessoix en 1723. Les registres paroissiaux mentionnent en effet le 19 février 1723 l'inhumation de Fleurie Fleury, maîtresse d'école, âgée d'environ 60 ans et décédée la veille.
  • Place The Normous, en hommage aux troupes britanniques qui ont libéré le bourg de Viessoix le 13 août 1944 (1st Battalion The Royal Norfolk Regiment et 3rd Battalion The Monmouthshire Regiment).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Le bourg de Viessoix a été traversé par le Tour de France 2011, lors de la sixième étape reliant Dinan à Lisieux.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Bulletin municipal de Viessoix n°11 - Décembre 1999
  4. Réélection 2014 : « Patrick Poupion, maire, a nommé trois adjoints », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :