Vierge consacrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Vœu de sainte Geneviève consacré par saint Germain, évêque d'Auxerre, de Saint-Loup et de Tours[1], peinture de Basterot de 1821, Missouri.

Dans le catholicisme, une vierge consacrée est une femme qui s'est engagée à vivre dans le célibat et la chasteté, et a reçu de l’évêque du diocèse sa consécration.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette vocation est très ancienne: elle existe depuis les temps apostoliques: de l'un des premiers diacres, Philippe, St Luc dit ainsi: "Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient" (Ac, 21, 9), et St Paul écrit aussi: "la femme qui n'est pas mariée et la vierge pensent aux choses du Seigneur, afin d'être saintes de corps et d'esprit" (1 Co, 7, 34). Cette vocation "est aussitôt reconnue par l'Église. On la protège, on la met à l'honneur, par exemple en lui donnant une place d'honneur dans les cérémonies liturgiques ; on lui consacre des traités, dont les plus connus sont ceux de Tertullien et de saint Ambroise. Des hommes, appelés les « continents», vivent rapidement le même charisme. Leur exemple inspirera plus tard le célibat sacerdotal."[2]. »

Dès le IVe siècle, existait un rituel de cette consécration pour des femmes qui vivaient dans le monde et pour des religieuses cloîtrées. Cette forme de consécration est ensuite tombée en désuétude, remplacée par la vie religieuse, avant d'être explicitement supprimée en 1927. Elle a été rétablie après Vatican II.Le 31 mai 1970, la Congrégation pour le Culte divin publiait un nouveau rituel de consécration.

Qu'est-ce qu'une vierge consacrée?[modifier | modifier le code]

À la différence des religieuses, les vierges consacrées ne prononcent pas de vœux, mais elles reçoivent une consécration (que les religieuses ne reçoivent pas). À la différence également des ordres religieux, l'ordre des vierges n'accueille pas de veuves ni de femmes ayant vécu maritalement (sans quoi, on ne pourrait plus parler de "vierges consacrées"!) Les vierges consacrées « exprimant le propos sacré de suivre le Christ de plus près, sont consacrées à Dieu par l’Évêque diocésain selon le rite liturgique approuvé, épousent mystiquement le Christ Fils de Dieu et sont vouées au service de l’Église. » (code de Droit canonique, canon 604 §1) Par sa consécration, elle est configurée à l'Église, vierge, épouse, mère.

  • Parce que l’Église est vierge, cette vocation est virginale. « Je vous ai fiancés à un Époux unique comme une vierge pure à présenter au Christ » (2 Co 11, 2). Celle qui reçoit la consécration s’engage, par « une décision irrévocable », à « vivre dans la virginité perpétuelle ». Un tel choix demande un engagement sans réserve à la suite du Christ, selon la radicalité de l’Évangile.
  • Parce que le Christ aime l’Église son Épouse, cette vocation est sponsale. Lors de sa consécration, la vierge reçoit une alliance, elle devient "Christi Sponsa", épouse du Christ. « Ton Seigneur t’épousera » (Is 62, 5). La vocation de la vierge consacrée est de se laisser épouser par le Christ. Elle devient « signe transcendant de l’amour de l’Église pour le Christ son Époux » et image du Royaume à venir.
  • Parce que l’Église est mère, cette vocation est maternelle. « Pousse des cris de joie, toi qui n’as pas enfanté selon la chair : plus nombreuse sera ta postérité » (cf. Is 54, 1). À la suite de la Vierge Marie, la vierge consacrée cherche sans cesse à accomplir la volonté du Père et s’ouvre ainsi à une fécondité spirituelle.

Dans la vie de tous les jours...[modifier | modifier le code]

C'est une femme célibataire, qui vit dans le monde, exerce une profession, et que rien ne distingue, à première vue, de ses contemporaines (pas de vêtements particuliers... ), mais qui a une vie de prière et de service de l'Église.

La célébration[modifier | modifier le code]

C'est le rituel qui se rapproche le plus de celui des ordinations, et en même temps, il se rapproche d'un mariage: alors que le prêtre est configuré au Christ, Époux de l'Église, la vierge consacrée est configurée à l'Église qui se laisse épouser par le Christ.

Appel et dialogue[modifier | modifier le code]

L’évêque appelle la candidate qui répond : « me voici ». Puis suit un dialogue entre l’évêque et la candidate :

l'évêque : Voulez-vous persévérer toute votre vie dans votre résolution de virginité consacrée au service du Seigneur et de son Église ?

La candidate : Oui, je le veux.

L’évêque : Voulez-vous suivre le Christ selon l’Évangile de telle sorte que votre vie apparaisse comme un témoignage d'amour et le signe du Royaume à venir?

La candidate : Oui, je le veux.

L’évêque : Voulez-vous être consacrée au Seigneur Jésus Christ, le fils du Dieu Très-Haut, et Le reconnaître comme votre Époux ?

La candidate : Oui, je le veux.

La litanie des Saints[modifier | modifier le code]

Pendant ce temps, la candidate est prosternée. À la fin de la litanie, l’évêque prononce la prière suivante : Écoute Seigneur, ton Église en prière :

dans ton amour,

prends pitié de celle que tu as appelée;

conduis-la dans la voie du salut, et pour qu'elle désire ce qui te plaît

et soit toujours vigilante pour l'accomplir.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Consécration solennelle[modifier | modifier le code]

La candidate s'avance, et se met à genoux devant l'évêque ; plaçant ses mains dans celle de l'évêque, elle dit :

Père, avec la grâce de Dieu,

je professe, devant vous et devant l'Église,

ma décision irrévocable

de vivre dans la chasteté

et de suivre le Christ.

Recevez mon engagement

et donnez-moi, je vous prie,

la consécration.

Prière solennelle de la consécration des vierges[modifier | modifier le code]

Seigneur notre Dieu, toi qui veux demeurer en l'homme, tu habites ceux qui te sont consacrés, tu aimes les cœurs libres et purs. Par Jésus Christ, ton Fils, lui par qui tout a été fait, tu renouvelles en tes enfants ton image déformée par le péché. Tu veux non seulement les rendre à leur innocence première, mais encore les conduire jusqu'à l'expérience des biens du monde à venir ; et dès maintenant, tu les appelles à se tenir en ta présence comme les anges devant ta face.

Regarde, Seigneur, notre sœur N: en réponse à ton appel, elle se donne tout entière à toi; elle a remis entre tes mains sa décision de garder la chasteté et de se consacrer à toi pour toujours.

Sur tous les peuples, tu répands ta grâce ; et de toutes les nations du monde tu te donnes des fils et des filles, plus nombreux que les étoiles dans le ciel, héritiers de la nouvelle Alliance, enfants nés de l'Esprit, et non pas de la chair et du sang.

Et parmi tous les dons ainsi répandus, il y a la grâce de la virginité : tu la réserves à qui tu veux.

C'est en effet ton Esprit Saint qui suscite au milieu de ton peuple des hommes et des femmes conscients de la grandeur et de la sainteté du mariage et capables pourtant de renoncer à cet état afin de s'attacher dès maintenant à la réalité qu'il préfigure : l'union du Christ et de l'Église.

L’Évêque, étendant les mains sur la future consacrée, poursuit :

Accorde, Seigneur, ton soutien et ta protection à celle qui se tient devant toi, et qui attend de sa consécration un surcroît d'espérance et de force :

Que jamais l'esprit du mal, acharné à faire échec aux desseins les plus beaux, ne parvienne à ternir l’éclat de sa chasteté, ni à la priver de cette réserve qui doit être aussi la richesse de toute femme.

Par la grâce de ton Esprit Saint, qu'il y ait toujours en elle prudence et simplicité, douceur et sages-se, gravité et délicatesse, réserve et liberté.

Qu'elle brûle de charité et n'aime rien en dehors de toi ; qu'elle mérite toute louange sans jamais s'y complaire ; qu'elle cherche à te rendre gloire, d'un cœur purifié dans un corps sanctifié ; qu'elle te craigne avec amour, et, par amour, qu'elle te serve.

Et toi, Dieu toujours fidèle, sois sa fierté, sa joie et son amour ; sois pour elle consolation dans la peine, lumière dans le doute, recours dans l'injustice ; dans l'épreuve, sois sa patience, dans la pauvreté, sa richesse, dans la privation, sa nourriture, dans la maladie, sa guérison. En toi, qu'elle possède tout, puisque c'est toi qu'elle préfère à tout.

Par Jésus Christ, ton Fils notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Remise des insignes de la consécration[modifier | modifier le code]

  • Le voile, si cela convient,
  • l'anneau :
N., recevez cet anneau, signe de votre union avec le Christ. Gardez une fidélité sans partage au Seigneur Jésus ; il vous introduira un jour dans la joie de l'alliance éternelle.
Amen.
  • le livre de prière de l’Église :
N., recevez le livre de la prière de l'Église. Ne cessez jamais de louer votre Dieu ni d'intercéder pour le salut du monde.
Amen.
  • la lumière :
N.,veillez, car vous ne savez ni le jour ni l'heure. Conservez avec soin la lumière de l'Évangile, et soyez toujours prête à aller à la rencontre de l'Époux qui vient.
Amen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]