Vieillesse du chien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mâtin napolitain âgé de 10 ans avec des poils gris sur le museau

Le vieillissement chez le chien traite de l'impact du vieillissement chez le chien domestique (Canis lupus familiaris), sous le rapport médical et clinique ainsi que des questions découlant et l'espérance de vie.

Chez certaines espèces robustes, comme l'ancienne race du Mâtin napolitain, les signes de vieillesse apparaissent vers 10 ans, et se limitent à l'apparition de poils gris sur le museau ; chez d'autres espèces plus délicates le poil devient totalement gris.

Comme chez les humains, l'âge avancé apporte des changements dans la capacité du chien à entendre, voir et se déplacer. Des affections de la peau, perte d'appétit et d'énergie sont ses symptômes de l'avancement de l'âge gériatrique. Les maladies inhérentes comme le cancer, l'insuffisance rénale, l'arthrite et autres signes de la vieillesse peuvent apparaître.

Les changements souvent importants chez le un chien âgé peuvent conduire le propriétaire à confier l'animal à un organisme de logement ou de sauvetage. Des groupes à but non lucratif ont surgi en réponse à un besoin croissant pour le sauvetage de chien âgé.

Le profil de vieillissement des chiens varie en fonction de leur taille adulte (souvent déterminé par leur race): les petits chiens vivent souvent entre 15 et 16 ans, les chiens de moyenne et grande taille généralement 10 à 13 ans, et certains chiens de race géante comme les dogues, vivent souvent seulement 7 à 8 ans. Ce dernier devient adulte plus précocement, deux ans par rapport aux plus petites races (en moyenne 12 à 15 mois).

Terminologie[modifier | modifier le code]

Graphe approximatif d'âge chien comparé à l'âge humain, par rapport aux différentes tailles de chien.

Les termes « années chien » et « années humaines » sont fréquemment utilisées pour décrire l'âge d'un chien. Cependant, il y a deux façons diamétralement opposées, dans lequel les termes sont définis :

  • Une nomenclature commune utilise « années humaines » pour représenter la fonction de calendrier strict (365 jours)
  • une « année du chien » comme la partie équivalente de la durée de vie du chien, pour une année civile de l'être humain[1].

En vertu de ce système, un chien âgé de 6 ans serait décrit comme ayant un âge de 6 années humaines ou de 40 à 50 « années chien  » (selon la race).

L'autre système commun définit les « années chien » pour les années de calendrier réelles (365 jours) d'une vie de chien et « années humaines » comme l'âge équivalent d'un être humain[2].

Par cette terminologie, l'âge d'un chien de 6 ans est décrit comme chien de 6 ans ou de 40 à 50 « années humaines », donc un renversement de la définition précédente.

Cependant, peu importe quel ensemble de terminologie est utilisé, la relation entre les années chien et humaines n'est pas linéaire, comme l'explique la section suivante.

Types d'estimation du vieillissement[modifier | modifier le code]

Ils peuvent se résumer en trois types :

Mythe populaire 

« 1 année humaine équivaut à 7 années de chien ». C'est inexact pour deux raisons, puisque la première année ou deux ans représentent environ 18 à 25 ans, et le ratio varie en fonction de la taille et de la race.

Taille unique 

un autre système couramment utilisé suggère que les deux premières années équivalent à 10,5 ans chacune avec les années suivantes, égales à quatre années humaines. Cela est plus précis mais ne fonctionne toujours pas pour la taille/race, qui est un facteur important.

Taille/race calcul spécifique 

Ce sont les types plus précis. Ils sont généralement basés par rapport au poids adulte [3] ou classer le chien en trois catégories : « petit », « moyen » ou « grand ».

Aucune formule pour la conversion de l'âge du chien à l'homme n'est scientifiquement admis, bien que dans des limites assez étroites elles montrent de grandes similitudes.

Par approximation, l'équivalent humain d'un chien de 1 ans se situe environ entre 10 et 15 ans.

En une année un vieux chien ou chat atteint généralement sa pleine croissance et est sexuellement mature, bien qu'il pourrait mûrir et et acquerir une musculature plus puissante, comme les humains.

La deuxième année équivaut à environ 3 à 8 ans en termes de maturité physique et mentale, et chaque année suivante équivaut à environ 4ou 5 ans humaines[4].

La maturité affective se constitue, comme pour les humains, sur une longue période de temps et par étapes.

Comme dans d'autres domaines, le développement des races géantes est légèrement retardé par rapport aux autres races, et, comme pour les humains, il y a pas de différence fondamentale entre l'âge adulte et la pleine maturité (comme comparer l'homme 20 ans et 40 ans par exemple).

Dans toutes les races sauf les grandes, l'intérêt socio sexuel chez le chien se manifeste entre 6 à 9 mois, pour devenir émotionnellement adulte entre 15 à 18 mois et entièrement mûr entre 3 à 4 ans, bien que comme avec les humains l'apprentissage et le raffinement continuent par la suite.

Selon le livre UC Davis Book of Dogs , les petits-chiens de race (tels que les petits terriers) sont considérés geriatriquement âgés à environ 11 ans ; les chiens de races moyennes (comme plus grandes épagneuls) à 10 ans ; les chiens de grandes races (comme les chiens berger allemand) à 8 ans et les chiens de race géante (tels que les dogues) à 7 ans[5].

Espérance de vie de la race[modifier | modifier le code]

L'espérance de vie varie habituellement dans une fourchette. Par exemple, un Beagle (espérance de vie moyenne 13,3 ans) vit habituellement entre 12 et 15 ans et un terrier écossais (espérance de vie moyenne de 12 ans) vit habituellement à entre 10 et 16 ans.

Les deux chiens dont l'esperance de vie est la plus longues sur le papier sont le « Bluey » et le « Chilla », des chiens Bouvier australien[6] Ce qui déclenché une étude sur la longévité de l' Australian Cattle Dog et d'examiner si la race peut avoir des gênes menant à une longévité de vie exceptionnelle. L'enquête sur 100 chiens a donné une longévité moyenne de 13,41 ans avec un écart de 2,36 ans[6]. L'étude a conclu que tandis que les chiens Bouvier australien sont une race saine et vivent en moyenne presque un an de plus que la plupart des chiens d'autres races dans la même catégorie de poids, l'âge record du Bluey ou du Chilla doit être considéré exceptionnel, plutôt que comme un indicateur de longévité exceptionnel pour la race entière[6].

Dans le monde occidental, le «  chien bâtard » a une espérance de vie moyenne de 13,2 ans.

Facteurs affectant l'espérance de vie[modifier | modifier le code]

En dehors de la race, plusieurs facteurs influencent l'espérance de vie.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le plus vieux chien connu est un Bluey, un Australian Cattle Dog, décédé à 29 ans en 1939, cependant, l'information n'est pas vérifiable en raison de l'absence de dossier.

Dans les années 2000, au moins deux chiens ont encore vecu jusqu'à l'âge de 27 ans ; l'un a été soumis à un régime purement végétarien [7] (un border collie, est mort à 26 ans [8]) et l'autre a été nourri surtout de la viande de kangourou et d'émeu. (bull terrier cross, est mort à 27 ans) [9].

Castration et stérilisation[modifier | modifier le code]

Selon une étude réalisée par l'Association des vétérinaires britanniques (l'auteur AR Michell est le Président de la Royal College of Veterinary Surgeons), «  Les femelles sterilisées vivent plus longtemps que des chiennes normales lorque les causes de mort sont naturelles; les mâles castrés ont une durée de vie plus courte dans chaque cas.»."[10]

La castration ou la stérilisation réduit ou élimine le risque de certaines causes de décès précoce : pyomètre chez les femelles, cancer des testicules chez les mâles ; aussi bien des causes indirects de décès précoce, tels que les accidents et l'euthanasie (les chiens non castrés errent et ont tendance à être plus agressifs). Néanmoins dans certains cas la castration pourrait augmenter le risque de décès par augmentation du risque de cancer de la prostate chez les mâles qui pourraient avoir un taux plus élevé de cancers des voies urinaires tels que le carcinome à cellules transitionnelles et adénocarcinome prostatique [11],[12].

Il faut rester prudent sur l'interpretation du résultat de ces études surtout dans le cas de la fréquence de carcinome à cellules transitionnelles et carcinome de la prostate du chien mâle comparé au risque de celui d'un chien mâle non traité qui meurt par accident lors de divagations (choc avec vehicules ou autres blessures) ou l'hyperplasie bénigne de la prostate causant l'abcès prostatiques ou l'impossibilité d'uriner (d'où euthanasie si cela ne résout pas par une thérapie adaptée) ou encore l'euthanasie en raison des combats ou de l'agressivité.

Une autre étude a également montré que les femelles sterilisées vivent plus longtemps que les autres femelles (0,8 ans plus en moyenne), mais contrairement à la précédente étude, il n'y a aucune différence entre les mâles castrés ou non.

Mais les deux groupes vivaient 0,4 ans de plus que les femelles non sterilisées[13].

Une grande étude sur la longévité de vie chez le chien, examine les facteurs naturels et autres affectant son espérance de vie, conclut que :«  L'âge moyen au moment du décès (toutes races, toutes causes confondues) est de 11 ans et un mois, mais pour les chiens morts de causes naturelles, c'est 12 ans et huit mois :

  • 8 % Seulement des chiens vit au-delà de 15 ans,
  • 64 % des chiens meurent de maladie ou sont euthanasiés à la suite de maladie.
  • 16 % environ des décès sont attribués au cancer, deux fois autant que la maladie cardiaque.
  • Chez les mâles castrés l'importance du cancer comme cause de décès est équivalent à celui de la maladie cardiaque.

Les résultats comprennent également des différences de race dans la durée de vie, la susceptibilité au cancer, les accidents de la route et des problèmes de comportement comme cause de l'euthanasie »[10].

Effets du vieillissement[modifier | modifier le code]

En général, les chiens vieillissent d'une manière semblable aux humains. Leurs corps commencent à développer des problèmes qui sont moins fréquents chez les jeunes, et sont plus sujets à des pathologies graves, voire mortelles comme le cancer, l'accident vasculaire cérébral, etc., ils deviennent moins mobiles et peuvent développer des problèmes articulaires comme l'arthrite et deviennent moins actifs physiquement . En outre, ils deviennent moins capables de gérer le changement, y compris climatiques ou la variation de température et peuvent développer des problèmes alimentaires, de la peau, de la vue ou la sourdité.

Dans certains cas, l'incontinence peut se développer et des difficultés respiratoires peuvent apparaître.

« Le vieillissement commence à la naissance, mais ses manifestations restent imperceptibles pendant de nombreuses années. Le premier signe du vieillissement est un général caractérisé par une diminution au niveau de l'activité, notamment une tendance à dormir plus longtemps et plus profondément, un déclin de l'enthousiasme pour les longues promenades et pour les jeux ainsi que pour les visites à la maison »[14].

Les effets du vieillissement les plus courants sont[15] 
  • Perte d'audition
  • Perte de la vision (cataracte)
  • Diminution de l'activité, plus de sommeil et énergie réduite (en partie en raison de la fonction pulmonaire réduite)
  • Modification du caractère
  • Douleur
  • Amaigrissement ou obésité (besoins en calories peuvent être plus faible de 30 à 40 % chez les chiens âgés)
  • Affaiblissement du système immunitaire conduisant à des infections
  • Modifications de la peau (épaississement ou assombrissement de la peau, conduisant à la sécheresse, réduction de l'élasticité, perte ou blanchiment des poils)
  • Changement des pattes pieds et des ongles (ongles plus épais et plus cassants, plus difficile à couper)
  • L'arthrite et autres problèmes articulaires
  • Perte de dents
  • Gastro-intestinal (estomac, maladies du pancréas, constipation)
  • Os et muscles (faiblesse)
  • Problèmes urinaires (incontinence chez les deux sexes)
  • Problèmes de prostatite chez les mâles, difficulté à uriner,
  • Kystes mammaires et tumeurs chez les femelles
  • Sénilité
  • Souffle cardiaque
  • Diabète[16].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dog health care », sur Dogster.com
  2. (en) « Dog years human years age », sur Dog-food-corner.com
  3. (en) « Dog years », sur Dogpack.com
  4. (en) Gina Spadafori, Dogs for Dummies, IDG Books,‎ 1996 (ISBN 1-56884-861-7)
  5. (en) Janet Aldrich et Collins Harper, UC Davis School of Veterinary Medicine Book of the Dogs, Siegal Mordecai,‎ 1995 (ISBN 0-06-270136-3), « 5Geriatrics ».
  6. a, b et c (en) « World's oldest pooch dies », Beaver County Times,‎ 13 mars 1984 (consulté le 9 mai 2011).
  7. (en) « Vegetable-Eating Dog Lives to Ripe Old Age of 29; Also: Who is the Oldest Dog in the World; And: How to Make Your Dog Live 1.8 Years Longer », sur Dogsinthenews.com
  8. (en) « Bramble oldest dog died yesterday », sur Highbeam.com
  9. David Fickling, « 'Oldest' dog heads for 27th birthday », The Guardian,‎ 11 juillet 2004 (lire en ligne)
  10. a et b (en) A.R. Michell, Longevity of British breeds of dog and its relationships with sex, size, cardiovascular variables and disease, vol. 145, Veterinary Record,‎ 1999 (PubMed listing lire en ligne)
  11. (en) Teske E, Naan EC, van Dijk EM, Van Garderen E, Schalken JA, Canine prostate carcinoma: epidemiological evidence of an increased risk in castrated dogs, Utrecht University, The Netherlands, Department of Clinical Sciences of Companion Animals
  12. (en) Bryan JN, M. Keeler, Henry CJ, et al., de la Prostate, Une étude de population de stérilisation statut comme un facteur de risque de cancer canin de la prostate, vol. 1;67(11):1174–81,‎ août 2007
  13. DOI:10.1016.2Fj.tvjl.2013.09.020
  14. (en) « Dog Owner's Guide: The older dog », sur Canismajor.com
  15. (en) « What to Expect as Your Dog Ages », sur Petplace.com
  16. (en) « Commonly Asked Questions About Senior Dogs », sur Petplace.com