Viducasses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Viducasses faisaient partie des peuples gaulois vivant en Gaule lors de son invasion par Jules César, entre 58 et 51 av. J.-C. Le nom de « Viducasses » vient du gaulois vidu « bois » et cassi « chevelure ». Il désignait ainsi « ceux qui ont la chevelure emmêlée comme les branches d'un arbre »[1]. La capitale de cité des Viducasses était Aregenua, aujourd'hui le village de Vieux dans le Calvados.

Origines[modifier | modifier le code]

Les peuples du nord-ouest de la Gaule
Les Viducasses au sein de la Confédération armoricaine

Les Viducasses faisaient partie de la Confédération armoricaine.

Description[modifier | modifier le code]

Les Viducasses occupaient à peu près le centre du Calvados actuel, bordés à l'ouest par les Baïocasses et les Unelles, au sud-ouest par les Abrincates, à l'est par les Lexoviens, et au sud par les Esuviens. Durant le Haut-Empire, la cité des Viducasses fait partie de la province de Gaule lyonnaise. Elle est intégrée à cette province depuis la réorganisation territoriale des Gaules menées par Auguste au début de son Principat. Dans le cadre des réformes administratives de l'Antiquité tardive, avec le découpage en diocèses, la cité des Viducasses a vraisemblablement été fusionnée avec celle voisine des Baïocasses, ce qui accéléra le déclin d'Aregenua[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Druides, page 366, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986, (ISBN 2-85882-920-9).
  2. Pascal Vipard, "Un exemple d'échec urbain en Gaule Lyonnaise : Aregenua, chef-lieu des Viducasses (Vieux, Calvados)", in P. Bouet et F. Neveux éditions, Les villes normandes au Moyen Âge, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 9-12 octobre 2003, Caen, 2006, p. 29-44.Lire en ligne

Bibliographie[modifier | modifier le code]