Videcosville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Videcosville
Église Saint-Martin
Église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Canton Quettehou
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Saire
Maire
Mandat
Philippe Le Petit
2014-2020
Code postal 50630
Code commune 50634
Démographie
Gentilé Videcosvillais
Population
municipale
88 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 48″ N 1° 22′ 16″ O / 49.563333, -1.371111 ()49° 33′ 48″ Nord 1° 22′ 16″ Ouest / 49.563333, -1.371111 ()  
Altitude Min. 39 m – Max. 87 m
Superficie 2,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Videcosville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Videcosville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Videcosville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Videcosville

Videcosville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 88 habitants[1] (les Videcosvillais[2]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Videcosville[3]
Teurthéville-Bocage Teurthéville-Bocage Quettehou
Montaigu-la-Brisette Videcosville[3] Quettehou
Montaigu-la-Brisette,
Octeville-l'Avenel
Octeville-l'Avenel Octeville-l'Avenel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Videcosville (prononcer Videcôville, le s ne se prononce pas) tire son nom des Videcoqs, grosses bécasses qui venaient s'abriter dans les bois proches[4][réf. à confirmer].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Robert Godefroy    
mars 2001 mars 2014 Hubert Alix SE Agriculteur
mars 2014[5] en cours Philippe Le Petit SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et une adjointe[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 88 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2]. Videcosville est la commune la moins peuplée du canton de Quettehou.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
165 155 210 284 213 187 188 196 187
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
192 180 189 144 145 159 143 154 130
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
122 115 117 105 98 90 92 101 79
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
91 77 79 73 69 80 88 88 82
2011 - - - - - - - -
88 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin dépendait du seigneur du lieu. Elle date pour sa partie la plus ancienne de l'époque gothique (XIVe siècle). En témoigne son entrée au mur nord de la nef, composée d'arcs brisés reposant sur des colonnettes à chapiteaux sculptés en calcaire. Ayant souffert des intempéries de l'hiver 1776, elle connut de gros travaux de restauration entre 1840 et 1850, et sa tour-clocher ne fut achevée qu'en 1900. La toiture de l'église était en chaume.

À l'intérieur, le maître-autel date du XVIIIe siècle : un bois de chêne peint et doré avec un beau tableau en bas-relief. Le sacré-cœur possède une très belle Vierge à l'Enfant en pierre calcaire polychrome de la fin du XIVe siècle, c'est la seule vierge debout inscrite dans un décor architectonique qui soit conservé dans la Manche, une statue de saint Éloi en pierre calcaire du XVe siècle ainsi qu'une statue de saint Martin en pierre calcaire du XIXe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. « Ouest-france.fr - Mairie de Videcosville » (consulté le 30 avril 2010)
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. Plaquette office de tourisme
  5. a et b « Philippe Le Petit devient le nouveau maire du village », sur Ouest-france.fr (consulté le 7 avril 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]