Vide du Bouvier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Vide du Bouvier

Le Vide du Bouvier ou Grand Vide[1] est une région de l'espace interstellaire de très grande taille mais contenant très peu de galaxies. Elle doit son nom à la constellation du Bouvier au voisinage de laquelle se trouvent ces galaxies. De forme sphéroïde, son centre se situe approximativement à 14h 20m d'ascension droite et à 26° de déclinaison[2].

Description[modifier | modifier le code]

Avec près de 250 millions d'années-lumière de diamètre, le Vide du Bouvier est un des plus grands vides connus dans l'Univers, et on le qualifie de supervide. Il a été découvert par Robert Kirshner et al. (1981) à l'occasion d'un relevé des décalage vers le rouge des galaxies.

D'autres astronomes découvrirent bientôt que ce vide contenait quelques galaxies. En 1987, J. Moody, Robert Kirshner, G. MacAlpine, et S. Gregory publièrent leur découverte de huit galaxies[3]. M. Strauss et John Huchra annoncèrent la découverte de trois galaxies supplémentaires en 1988, et Greg Aldering, G. Bothun, Robert P. Kirshner, et Ron Marzke celle de quinze autres en 1989. Vers 1997, le Vide du Bouvier était réputé contenir 60 galaxies.

Selon l'astronome Greg Aldering, l'échelle du vide est telle que "si la Voie Lactée était au centre du Vide, nous n'aurions pas su qu'il existait d'autres galaxies avant les années 1960"[4].

Le superamas d'Hercule forme une partie de la bordure proche du Vide[2].

Théories[modifier | modifier le code]

On a émis l'idée théorique que le Vide du Bouvier s'est formé à partir de vides de dimensions inférieures, comme les bulles de savon qui se rassemblent par coalescence pour en former de plus grandes. Cela rendrait compte du petit nombre de galaxies peuplant une région de forme vaguement tubulaire qui s'étend au milieu du Vide[4].

Sur un plan purement hypothétique, il peut également être le lieu d'une civilisation proche du type IV sur l'échelle de Kardashev.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Science News Galaxy map reveals the limits of cosmic structure (Une carte des galaxies révèle les limites de la structure cosmique) Ron Cowen 12 août 2000
  2. a et b Freudling, Wolfram; Martel, Hugo; Haynes, Martha P. (1991) "The peculiar velocity field in the Hercules region" (Le champ de vitesses particulier dans la région d'Hercule) (PDF) Astrophysical Journal, Part 1 (ISSN 0004-637X), vol. 377, Aug. 20, 1991, p. 349-364. bibcode = | 1991ApJ...377..349F DOI:10.1086/170366]
  3. « Emission-line galaxies in the Bootes void (Des lignes d'émission de galaxies dans le Vide du Bouvier) »,‎ mars 1987 (consulté le 21/01/2008)
  4. a et b (en) « Filling the void - understanding the formation of the Bootes void in intergalactic space - Brief Article (Remplir le vide : comprendre la formation du Vide du Bouvier dans l'espace intergalactique, un court article) », Discover magazine,‎ août 1995 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]