Victoria amazonica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Victoria amazonica, la victoria d'Amazonie, est une espèce de la famille des Nymphaeaceae. Elle possède des feuilles atteignant 3 mètres de diamètre, flottant à la surface des eaux calmes d'Amérique du Sud.

Description[modifier | modifier le code]

La fleur, hermaphrodite protérogyne, possède 60 pétales blanc-roses. Elle se fane au bout de deux jours. Un petit scarabée, Cyclocephala hardyi, réalise la pollinisation et il y reste pendant toute la floraison, profitant non seulement du nectar, mais également de la chaleur fournie par la plante.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Il existe une légende brésilienne d'origine amazonienne (de la tribu Tupi-Guarani) nommée "Le Nénuphar Géant". Selon cette tribu, la lune, que les membres appelaient Jaci, était un dieu qui descendait sur terre la nuit. Un jour, Naia, une Indienne, tomba amoureuse de Jaci.

Les anciens la mirent en garde : les filles emmenées par le dieu étaient changées en étoiles. Mais Naia ne les écouta pas et partit à sa recherche. Elle chercha la lune nuit et jour, gravit des collines pour l'attraper. Elle finit par tomber malade. Un jour où elle se sentit très faible, elle alla se promener sur les bords d'un lac. Dans le reflet, elle aperçut Jaci et cédant à la folie, voulut l'attraper. Elle tomba dans le lac où elle se noya.

Jaci la vit et la transforma en une étoile hors du commun. Naia devint une fleur de Nénuphar géant, qu'on appelle en brésilien "Victoria Regia", ce qui veut dire "la victoire acquise".


Lieux publics[modifier | modifier le code]

Victoria d’Amazonie au jardin botanique national de Belgique

On peut observer des spécimens de la victoria d'Amazonie dans nombre de jardins botaniques :

En Europe :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :