Victor, de la Brigade mondaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor, de la Brigade mondaine
Auteur Maurice Leblanc
Genre Roman policier
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Éditions Pierre Lafitte
Date de parution janvier 1934
Série Arsène Lupin
Chronologie
Précédent La Femme aux deux sourires La Cagliostro se venge Suivant

Victor, de la Brigade mondaine est un roman de Maurice Leblanc, publié la première fois en un volume in-12, chez Laffite, en janvier 1934. C’est la dernière aventure d'Arsène Lupin, avant La Cagliostro se venge qui clôt la série.

Résumé[modifier | modifier le code]

Victor Hautin, « Inspecteur Victor » de la Brigade mondaine, fils d’un ancien procureur toulousain, a passé une bonne partie de sa carrière aux colonies. Il est décrit au début de l’histoire comme « un vieux policier, habile, retors, hargneux, insupportable ». Il est apprécié de sa hiérarchie en dépit d’un esprit assez indépendant, d’une humeur capricieuse, et d’une manière de procéder un peu trop fantaisiste. De plus, incorrigible suborneur de femmes mariées et de filles à marier, il a vu sa promotion pour le poste d’inspecteur de la Sûreté compromise par des scandales.

Aujourd’hui, plus calme et plus sage, sa renommée va bientôt atteindre le public au cours d’une affaire retentissante. Ses antécédents, sa perspicacité, sa ténacité et sa facilité au déguisement auraient pu faire penser à un des avatars de Lupin si ce récit ne l’amenait à lutter contre le célèbre aventurier qui justement recommence à faire parler de lui dans l’est du pays.

Au Cinéma-Balthazar où le spectacle qu’il admire surtout est une belle jeune femme du balcon, aux cheveux fauves et aux yeux clairs, Victor assiste soudain à un appel au vol et doit poursuivre deux personnages énigmatiques. Le rapport de ces deux acolytes avec les neuf Bons de la Défense, volés récemment dans une banque strasbourgeoise va très vite s’établir. La connexion avec Lupin également. La lutte entre Lupin et Victor sera pleine de rebondissements et se fera toute en finesse quand l’inspecteur parviendra sous un pseudonyme à s’immiscer dans la bande d’un certain Antoine Bressacq…


Sources[modifier | modifier le code]

  • Volume 3 de l'édition des œuvres complètes d’Arsène Lupin dirigée par Francis Lacassin, Bouquins, Robert Laffont (1987)