Victor Sappey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Fontaine du serpent et du lion à Grenoble.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sappey.

Victor Sappey, né Pierre-Victor Sappey le 11 février 1801 à Grenoble, mort dans la même ville le 23 mars 1856, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était tailleur de pierres. Victor Sappey travaille dans l'atelier de Roggi à Paris en 1824. Il part pour deux ans en Égypte avec son ami Jean Achard et un groupe de saint-simoniens.

Il est professeur puis devient directeur de l'École des beaux-arts de Grenoble.

Il est l'un des premiers utilisateurs du ciment comme matériau de sculpture, avec par exemple la statue du Génie des Alpes à Uriage. Le musée dauphinois conserve la maquette de cette œuvre aujourd'hui détruite.

Ami de Théodore Ravanat, il est proche des membres de l'école dauphinoise de peinture qu'il fréquentait à Proveysieux, mais aussi de Fantin-Latour. Il est le beau-père du sculpteur grenoblois Aimé Charles Irvoy (1824-1898).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sappey est connu pour ses œuvres monumentales, parmi lesquelles on peut citer :

  • La Fontaine aux amours et aux dauphins (1824), dite aussi Fontaine du château d'eau, place Grenette à Grenoble[1]
  • La Fontaine du serpent et du lion à Grenoble
  • Le Monument au général Championnet (1848) à Valence[2]
  • La Fontaine de Boigne (1838), dite aussi Fontaine des éléphants ou encore Fontaine des quatre sans cul à Chambéry[3]
  • La Fontaine d'Hygie dite Fontaine de la nymphe à Uriage
  • Un certain nombre de monuments funéraires, dont la sépulture Recoura au cimetière Saint-Roch de Grenoble[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Wantellet, Deux siècles et plus de peinture dauphinoise, édité par l'auteur.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :