Victor Puiseux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puiseux.
Victor Puiseux

Victor Alexandre Puiseux, né à Argenteuil le 16 avril 1820 et mort à Frontenay le 9 septembre 1883, est un mathématicien, astronome et alpiniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le scientifique[modifier | modifier le code]

Élève au collège de Pont-à-Mousson puis boursier du collège Rollin (rue Saint-Jacques, à Paris), Victor Puiseux remporte dès 1836 (il n'a alors que 16 ans) le premier prix de physique au concours général[1]. Il est admis en 1837 à l'École normale et reçu au concours d'agrégation des sciences en 1840. Il obtient le doctorat ès sciences mathématiques en 1841 puis est professeur de mathématiques au collège royal de Rennes jusqu'en 1845. Il obtient ensuite une chaire de mathématiques à la faculté des sciences de Besançon, puis il est nommé maître de conférences à l'École normale supérieure en 1849. Il est également chargé de suppléance à la Faculté des sciences de Paris et au Collège de France. Il est chargé des examens d'admission à l'École polytechnique en 1853 et 1854. En 1855, il est nommé astronome adjoint à l'Observatoire de Paris, charge qu'il occupe jusqu'en 1859. Il est membre du Bureau des longitudes. En 1857, il succède à Augustin Louis Cauchy à la chaire d'astronomie mathématiques de la faculté des sciences, et il est remplacé en 1868 par Félix Tisserand.

Il collabore avec Cauchy sur nombre de ses travaux, dont les fonctions à variable complexe.

Brillant en analyse, il introduisit de nouvelles méthodes dans son travail sur les fonctions algébriques (exemple : les séries de Puiseux), et contribua à l'avancement de la mécanique céleste. Le 10 juillet 1871, il fut élu à l'unanimité membre de l'Académie des sciences, section géométrie.

Son fils Pierre Puiseux est également mathématicien et alpiniste. Son frère est l’historien Léon Puiseux.

L'alpiniste[modifier | modifier le code]

Grand alpiniste et membre fondateur du Club alpin français, Victor Puiseux fait partie des précurseurs de l'alpinisme sans guide en France. Il entreprend une tentative sérieuse à la pointe Dufour en 1847 et donne son nom à une pointe dans les Alpes, la pointe Puiseux (3 946 m), dans le massif du mont Pelvoux, qu'il escalade en 1848. Il découvre alors que le mont Pelvoux n'est pas la cime la plus élevée du massif des Écrins, la Barre des Écrins étant plus élevée (4 102 m)[2].

Ascensions[modifier | modifier le code]

  • 1848 - Deuxième ascension du mont Pelvoux
  • 1887 - Premier parcours de la face nord-nord-ouest de la Grande Casse avec Pierre Puiseux, Amédée Crochet et Joseph Amiez

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Félix Tisserand, « Notice sur Victor-Alexandre Puiseux », Bulletin des sciences mathématiques et astronomiques, Gauthier-Villars, série 2e, vol. 8, no 1,‎ 1884, p. 235 (lire en ligne)
  2. Présentation de la commune de Pelvoux

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bertrand, « Éloge de V. Puiseux » et Tisserand, « Notice sur la vie de Puiseux », Bulletin des sciences mathématiques et astronomiques, Paris, 1884, 2e série, VIII, pt. i, p. 227-45.
  • Pierre Puiseux, Par où le Père a passé…, t. I & II, Éditions ARGO, Paris, 1930, Relation par son fils des nombreuses ascensions de Victor Puiseux.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Précédé par Victor Puiseux Suivi par
Pierre Ossian Bonnet
Chaire de Mécanique céleste de la Faculté des sciences de Paris
Félix Tisserand