Victor Gibson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gibson
Victor Gibson
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom
Nationalité Écosse Écosse
Naissance 1882
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
- Drapeau : Écosse Morton FC - (-)
- Drapeau : Écosse Falkirk FC - (-)
- Drapeau : Angleterre Plumstead FC - (-)
0000-1912 Drapeau : Espagne Espanyol Barcelone - (-)
1912-1914 Drapeau : France Olympique de Cette - (-)
1912-1924 Drapeau : France FC Cette - (-)
1924-1926 Drapeau : France SO Montpellier - (-)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1914-1924 Drapeau : France FC Cette
1924-1926 Drapeau : France SO Montpellier
1926-1929 Drapeau : France O. Marseille
1929-1934 Drapeau : France FC Sochaux
1934 Drapeau : France SC Bastidienne
1934-1935 Drapeau : France Hispano-Bastidienne
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Victor Gibson est un ancien footballeur et entraîneur écossais, né en 1882[1] et mort à une date inconnue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Gibson est arrivé en 1912[2], en provenance de Barcelone, comme joueur de champ à l'Olympique de Cette.

Il participe avec son président Georges Bayrou, à la fondation du FC Cettois dont il est également capitaine et entraîneur. Son apport technique et tactique au club est décisif. Il est également à l'origine des couleurs du maillot cerclé vert et blanc qu'il impose en référence au Celtic de Glasgow.

Âgé de trente ans lorsqu'il arrive dans la cité des Dauphins, il joue encore après-guerre : il remporte à cinq reprises le très relevé Championnat de la Ligue du Sud-Est de 1920 à 1924. Mais, il préfère céder sa place lors de la finale de la Coupe de France en 1923, le nombre de joueurs étrangers étant limité à trois par équipe[3]. Il joue par contre la finale l'année suivante. Mais ces deux finales sont perdues. Il a joué un rôle essentiel dans la formation des joueurs : il a eu sous sa direction 22 des 45 internationaux de Sète, dont Laurent Henric, Louis Cazal ou Alexandre Villaplane[4].

Il rejoint en 1924, le club voisin du SO Montpellier où il joue encore quelques matches à quarante-trois ans.

Puis il est engagé par l'Olympique de Marseille en avril 1926, comme entraîneur, à plein temps. Il remporte deux Coupe de France en 1926 et 1927 et deux championnats de la Ligue du Sud-Est en 1927 et 1929 avec le club de la cité phocéenne.

Embauché par le FC Sochaux-Montbéliard, Gibson n'a pas les résultats sportifs escomptés dans les premiers championnats professionnels. Il est remercié par la direction du club doubiste, avant la fin de la saison 1933-1934[5].

Il rejoint alors Bordeaux où il entraîne le SC Bastidienne puis son successeur, le FC Hispano-Bastidienne, en Division 2[6].

Son expérience bordelaise n'étant pas une réussite, il rentre au Royaume-Uni en 1936 après 24 ans passés en France.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Pecheral, La grande histoire de l'OM, page 35
  2. Site officiel du FC Sète, Histoire, prologue 1901-1914
  3. Site de la FFF, fiche de la finale de la Coupe de France 1923
  4. footnostalgie.com, Le cas Villaplane
  5. Site officiel du FC Sochaux, les entraîneurs
  6. rsssf.com, Trainers of First and Second Division Clubs