Victor Diaz Lamich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor Diaz Lamich et son pilote lors du shooting du livre Les Plus Belles Plages du Mexique.
Victor Diaz Lamich au Mexique
Victor Diaz Lamich à San Cristóbal de las Casas au Chiapas pour Les Plus Belles Villes coloniales du Mexique.
Victor Diaz Lamich au Mexique

Victor Diaz Lamich (né en 1966) est un photographe professionnel québécois d'origine chilienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1966, dans la région viticole et agricole de Buin au sud de la capitale chilienne de Santiago, Victor Alejandro Diaz Lamich mène une enfance paisible qui est brutalement interrompue par le coup d’État de 1973 du dictateur Augusto Pinochet. Commence alors sa vie d’exil, faite de déracinement et d’altérité. Sa famille s’installe au Québec, Victor y devient québécois.

Il sillonne le Canada et les États-Unis, mais c’est la redécouverte de sa terre natale « ce nouveau Chili post-dictature » où il renoue avec ses origines et sa culture qui lui permet enfin de comprendre la singularité de son itinéraire.

Dès lors, son existence est constituée de voyages. Son travail en chimie environnementale lui fait parcourir les pays d'Amérique du Sud, consacrant toutes ses énergies aux grands problèmes écologiques. Partout, un appareil photographique l’accompagne, bientôt la photographie devient son unique passion.

Formation[modifier | modifier le code]

Victor Diaz Lamich travaille en chimie environnementale voué à la protection de l’environnement. Cette carrière lui fait connaître des endroits et des gens qui travaillent dans les milieux les plus divers, dans différents pays, jusqu’au jour où il s'aperçoit que la caméra le passionne davantage.

Il fut assistant de l'illustre photographe torontois Peter Christopher, et exécuta de nombreuses missions en tant que photographe pour des compagnies chiliennes œuvrant dans le domaine de l'architecture, dans le sport et dans le domaine minier.

Sa carrière professionnelle prend son envol en tant que pigiste au réputé magazine culturel Voir de Montréal et collabore ensuite avec plusieurs magazines québécois ainsi qu'avec l'agence de presse LA Presse Canadienne. Il décroche enfin le convoité et prestigieux titre de photographe officiel des festivals de Jazz, Francofolies et Montréal en Lumière chez Spectra où il partage depuis 2003 le poste avec deux grands photographes québécois ; Denis Alix et Jean-François Leblanc.

Il publie son premier livre en octobre 2005 : Inde, sur la route des Jeunes musiciens du monde aux Éditions Sylvain Harvey. Karina Marceau (Les Productions du 5e Monde) signera les textes et André Durocher (Syclone) en assurera la direction artistique. Cette publication deviendra le plus important outil de financement des écoles de musique de Jeunes musiciens du monde car tous les profits (75 % du prix de détail) ont été versés à l'organisation.

Il publie un second livre chez le même éditeur en novembre 2007 intitulé Un passé plus que parfait, racontant la formidable histoire de la ville de Québec à travers la singulière histoire de l'Auberge Saint-Antoine, aujourd'hui sacré meilleur hôtel au Canada.

Il participe au livre souvenir du Festival International de Jazz de Montréal sorti en 2008 à l'occasion du 30e anniversaire du Festival.

Aujourd’hui, Victor Diaz Lamich travaille à l'élaboration d'une série de livres photos sur différents thèmes au Mexique et en République dominicaine.

Travail actuel[modifier | modifier le code]

Victor Diaz Lamich développe actuellement des projets de livres sur le Mexique et la République Dominicaine ainsi que sur les artistes de la scène musicale montréalaise.

Il est toujours l'un des photographes officiels du Festival International de Jazz de Montréal, des FrancoFolies ainsi qu'au Montréal en Lumière.

De plus, il donne de son temps à de jeunes photographes, journalistes, étudiants en arts ou communications, à des amis curieux ou passionnés de photographie comme de voyage.

Travail artistique et projets[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Exposition « Contrastes d'Atacama  » (désert au Nord du Chili) dans le cadre du Festival Montréal en Lumière édition 2008
  • Exposition « Pour le droit de vivre en Paix » au Festival Victor Jara de Montréal.
  • Exposition « Inde, sur la route des Jeunes musiciens du Monde ». 40 formats géants : images du chemin qui mène à l’école de musique. Mumbai, Goa, Darwad, Hubli, Kalkeri.

Galerie[modifier | modifier le code]

Artistes[modifier | modifier le code]

Paysages et portraits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrevue à Radio-Canada
  2. Site Web du Project Management Institute International

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]