Victor Charreton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Victor Charreton, né à Bourgoin dans l'Isère le 2 mars 1864 et mort à Clermont-Ferrand le 26 novembre 1936, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Charreton grandit dans une famille aisée. L’artiste manifeste très tôt un goût pour la poésie et la peinture. Ses études de droit le conduisent au métier d’avoué à la Cour d'appel de Lyon. En 1893, il épouse la fille d'un entrepreneur du Puy-de-Dôme. Victor Charreton débute au Salon de la Société lyonnaise des beaux-arts de 1894. En 1902, il vend son étude pour se consacrer entièrement à la peinture.

Le paysagiste[modifier | modifier le code]

Victor Charreton fait partie de cette génération d'artistes de l'école française qui s’est consacrée totalement au paysage à la suite des peintres impressionnistes. Il peint sur le motif retenant les lieux qui lui parlent en fonction des saisons, de la lumière et des couleurs. L'Auvergne, la Bretagne et la Provence lui sont ainsi tout particulièrement chères sans oublier le sud de l'Europe et le Maghreb où il eut l'occasion de séjourner. Il manifeste une prédilection pour les paysages d'hiver auvergnats. Ses paysages printaniers et automnaux explosent quant à eux de couleurs.

L'Église de Murol et le givre, De la terrasse de Saint-Amand-Tallende en automne, Les champs vus du jardin d'Eugénie, Neige sur le bassin, sont quelques titres de ses toiles significatifs de sa recherche picturale.

l'École de Murol[modifier | modifier le code]

Victor Charreton a conseillé et influencé de nombreux peintres dont René Monteix. L'Auvergne le séduit par l'apreté de ses paysages et la luminosité de ses couleurs. Avec le peintre Léon Boudal, curé de Murol, il fonde l'École de Murol qui attire de nombreux artistes de tous horizons, séduits par ce néo-impressionnisme qui exprime si bien la simplicité crue et la lumière des paysages auvergnats.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valérie Huss, Brigitte Riboreau et Vincent Pomarède, Victor Charreton, itinéraire d’un peintre voyageur, les presses du réel, 2003.
  • Maurice Wantellet, Deux siècles et plus de peinture dauphinoise, Grenoble, édité par l'auteur,‎ 1987, 269 p. (ISBN 2-9502223-0-7)
  • Maurice Wantellet, Le Dauphiné et ses peintres, une source d'inspiration, éditions Le Dauphiné,‎ 2003, 52 p. (ISBN 2-911739-49-3)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Victor Charreton au musée de Murol

Notes et références[modifier | modifier le code]