Victor-Auguste Dechamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor-Auguste Dechamps
Image illustrative de l'article Victor-Auguste Dechamps
Biographie
Naissance 6 décembre 1810
Drapeau de la France Melle, Empire français
Ordination sacerdotale 20 décembre 1834
Décès 29 septembre 1883 (à 72 ans)
Drapeau de la Belgique Malines, Belgique
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
15 mars 1875 par le
pape Pie IX
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Bernardo alle Terme
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 1er octobre 1865 par le
card. Karl von Reisach
Fonctions épiscopales Évêque de Namur
Archevêque de Malines

Blason
Pervia coeli porta manes
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Victor Auguste Isidore Dechamps, né le 6 décembre 1810 à Melle et décédé le 29 septembre 1883 à Malines (Belgique), était un prêtre rédemptoriste, nommé évêque de Namur en 1865 et, deux ans plus tard, en 1867, 14e archevêque de Malines et ainsi primat de Belgique (1867-1883). Il fut fait cardinal en 1875.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor-Auguste Dechamps est né à Melle (Flandre-Orientale) le 6 décembre 1810.

Il entra dans les ordres chez les Rédemptoristes et fut ordonné prêtre le 20 décembre 1834.

Évêque de Namur[modifier | modifier le code]

Brillant prédicateur et apologiste de l'Église, Dechamps fut nommé évêque de Namur en 1865 et consacré à Rome par le Cardinal von Reisach le 1er octobre 1865. Durant son bref séjour à Namur il organisa le premier synode diocésain et posa la première pierre du collège de Bellevue, à Dinant (13 juin 1866)

Archevêque de Malines[modifier | modifier le code]

À la mort du cardinal Engelbert Sterckx il lui succéda sur le siège de Malines. Il fut intronisé en 1868.

Il fut créé cardinal lors du consistoire du 15 mars 1875 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme.

Lors du concile Vatican I, il fut un grand partisan de la définition de l'infaillibilité pontificale.

Lors de la première guerre scolaire qui éclata lors de la promulgation de la « loi de malheur » du gouvernement Frère-Orban et du ministre Van Humbeeck, il favorisa la création de nombreuses écoles. À cette époque, la tension fut si vive entre la Belgique et le Saint-Siège que les relations diplomatiques furent momentanément rompues.

Il fut créé cardinal lors du consistoire du 15 mars 1875 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme.

Le cardinal Dechamps est également connu pour avoir réfléchi d'un point de vue théologique sur l'acte de foi: Roger Aubert le cite dans la grande somme historique qu'il a consacrée à l'histoire des théologies de l'acte de foi.

Il est le frère d'Adolphe Dechamps, homme politique, partisan résolu de l'unionisme.

À la mort du cardinal Dechamps en 1883, Mgr Pierre-Lambert Goossens, évêque de Namur depuis peu de temps, lui succéda comme archevêque de Malines.

Devise[modifier | modifier le code]

« Pervia coeli porta manes »