Victor-Amédée III de Sardaigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor-Amédée III de Savoie
Image illustrative de l'article Victor-Amédée III de Sardaigne
Titre
Roi de Sardaigne
Prince de Piémont et Duc de Savoie

&&&&&&&&&&&0860923 ans, 6 mois et 26 jours
Prédécesseur Charles-Emmanuel III de Savoie
Successeur Charles Emmanuel IV de Savoie
Biographie
Dynastie Maison de Savoie
Nom de naissance Victor Amédée Marie de Savoie
Date de naissance
Lieu de naissance Turin (Sardaigne)
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Moncalieri (Sardaigne)
Père Charles-Emmanuel III de Savoie
Mère Polyxène de Hesse-Rheinfels-Rotembourg
Conjoint Marie-Antoinette d’Espagne (1729-1785)
Enfant(s) Charles Emmanuel
Marie Joséphine
Marie Thérèse
Marie Anne
Victor-Emmanuel

Victor-Amédée III de Sardaigne

Victor-Amédée III de Savoie (en italien, Vittorio Amedeo III), né le 26 juin 1726 et mort le 16 octobre 1796, fut duc de Savoie, prince de Piémont, roi de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem de 1773 à 1796. Il est le fils de Charles-Emmanuel III de Savoie et de Polyxène-Christine de Hesse-Rheinfels-Rotenbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Amédée III de Savoie.

Il a combattu avec son père à Coni et Bassignana. Il lui succéda en 1773 et consacra les premières années de son règne à l'administration intérieure de ses états : il abolit les droits de péage en Savoie, éleva les digues de l'Arve et du Rhône, fonda l’Académie des sciences de Turin, sécularisa l'administration de plusieurs abbayes et organisa son armée sur le modèle de la Prusse.

Adversaire de la Révolution française (les deux frères et une sœur de Louis XVI comptaient parmi ses beaux-enfants), il ouvrit ses États aux émigrés français, refusa de recevoir l'ambassade de la République française et soutint contre elle la guerre qu'elle lui déclara mais que finalement il perdit. Les Français enlevèrent le duché de Savoie et le comté de Nice et occupèrent aussi le Piémont. Victor-Amédée III fut contraint de signer avec Bonaparte le traité de Paris (1796)), qui lui enlevait plusieurs villes. Il mourut cinq mois plus tard.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Victor-Amédée a épousé Marie Antoinette d'Espagne (1729-1785), plus jeune fille de Philippe V d'Espagne avec qui il eut :

  1. Charles Emmanuel (1751-1819), qui succède à son père, marié en 1775 à Clotilde de France, sœur de Louis XVI ;
  2. Marie Elisabeth Charlotte, (1752-1753) ;
  3. Marie Joséphine Louise (1753-1810), mariée en 1771 à Louis de France, comte de Provence (1755-1824) ;
  4. Amédée Alexandre, duc de Montferrat (1754-1755) ;
  5. Marie-Thérèse (1756-1805), mariée en 1773 à Charles-Philippe de France, comte d'Artois (1757-1836) ;
  6. Marie Anne (1757-1824), mariée en 1775 à son oncle Charles Maurice Benoît de Savoie, duc de Chablais (1741-1808) ;
  7. Victor-Emmanuel (1759-1824) marié en 1789 à Marie-Thérèse de Modène (1773-1832) ;
  8. Marie Christine Joséphine (1760-1768) ;
  9. Maurice Joseph Marie, duc de Montferrat, (1762-1799) ;
  10. Caroline (1764-1782), elle épousa Antoine de Saxe (1755-1836) ;
  11. Charles-Félix (1765-1831) marié en 1807 à Marie Christine de Bourbon-Siciles (1779-1849) ;
  12. Joseph Benoît (1766-1802), comte de Maurienne (1796) et d'Asti (1796-1802).
La famille de Victor Amédée III, de Giuseppe Duprà (Turin, Palais royal).

Ces six fils (donc cinq vécurent et trois se succédèrent sur le trône) constitue la seconde fradlansa de la maison de Savoie, désignée ainsi par un mot piémontais signifiant « fratrie ». Victor-Amédée III procéda à l'un de ces mariages croisés si courant à l'époque, avec la France en mariant deux de ses filles à deux frères, les futurs Louis XVIII et Charles X, en prenant soin que la plus âgée des deux sœurs épouse le plus âgé des deux frères, alors que son fils aîné épouse une sœur de ces deux princes français (et du roi Louis XVI).

Titres[modifier | modifier le code]

Victor-Amédée III, par la grâce de Dieu, roi de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem ; duc de Savoie, du Montferrat, du Chablais, d'Aoste et du Genevois ; prince de Piémont et d'Oneille ; Marquis d'Italie, de Saluces, de Suse, d'Ivrée, de Ceva, du Maro, d'Oristano, de Sezana ; Comte de Maurienne, de Genève, de Nice, de Tende, d'Asti, d'Alexandrie et du Goceano ; Baron de Vaud et du Faucigny ; Seigneur de Verceil, de Pignerol, de la Tarentaise, de la Lomellina, de la Val de Sesia ; Prince et Vicaire perpétuel du Saint-Empire romain en Italie.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Précédé par Victor-Amédée III de Sardaigne Suivi par
Charles-Emmanuel III
roi de Sardaigne
prince de Piémont
duc de Savoie
Armoiries Sardaigne 1720.svg
Charles-Emmanuel IV