Liste des vicomtes de Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vicomte de Narbonne)
Aller à : navigation, rechercher

Ceci est une liste des vicomtes ayant gouverné Narbonne.

Les vicomtes de l'ère carolingienne[modifier | modifier le code]

Nom Règne Conjoint(e)s Notes Portrait
Début Fin
Lindoin attesté en 878[1] Inconnue
Albéric / Aubry attesté vers 885-886[2] Inconnue Vers 885-886, une sentence d'excommunication envers l'évêque de Nîmes est notifiée par le pape à l'archevêque de Narbonne, « ainsi qu'au comte Richard » (sic) et « au vicomte de ce dernier Albéric »[2]. Guillaume Besse identifiait en 1660 le comte en question à Richard le Justicier, duc de Bourgogne[3], mais puisque le marquis de Gothie dont l'autorité est reconnue à Narbonne depuis au moins 880-881 est alors Bernard Plantevelue, Jean-Pierre Poly, suivi par Jacqueline Caille, proposent de substituer le nom Bernard à Richard[4].
Maïeul / Mayeul
† avant 15 juin 911
vers 900-avant le 15 juin 911[5] Raimonde
† avant 15 juin 911
Connu uniquement de façon posthume par une donation du 15 juin 911 de l'archevêque Arnuste de Narbonne qui mentionne un alleu acquis par le prélat « des enfants du vicomte Maïeul et de l'épouse de celui-ci », soit Walcharius et son frère, Albéric, vicomte[6].
Albéric II / Aubry II avant 15 juin 911 vers 918-919[5] Etolane / Tolosane
fille de Raculf, vicomte de Mâcon
Il quitte Narbonne pour le Mâconnais, contrôlé par les Guilhelmides, après la cession vers 918 par ceux-ci du marquisat de Gothie, dont relevait Narbonne, au comte de Toulouse. Il épouse la fille du vicomte de Mâcon et devient par la suite comte de Mâcon.

Maison héréditaire de Narbonne[modifier | modifier le code]

Nom Règne Conjoint(e)s Notes Portrait
Odon / Eudes attesté en 919 ou 924 Richilde de Barcelone
att. 919/924 - 1er mai 955[7]
† av. 13 mai 962[8]
fille de Guifred II Borrel, comte de Barcelone
Fils d'un dénommé Francon, vicomte (dont aucun acte ne prouve qu'il a été vicomte de Narbonne) et d'Ersinde. Apparenté aux comtes d'Ampurias. Nommé vicomte de Narbonne par les comtes de Toulouse.
Volverade attesté en 920-921
ou 925-926
Inconnue Frère présumé du vicomte Odon.
Matfred
(† entre août 966 et 969)
attesté de 952 à 966 Adélaïde
att. 10 nov. 952-1er avril 990[9]
Fils très probable du vicomte Eudes et de Richilde de Barcelone. Père d'Ermengaud, archevêque de Narbonne
Raymond Ier
(† entre 1017/1019 et 1023)
avant 977 - entre 1017/9 et 1023 Richarde
att. 29 mars 990-7 juin 1033
† av. 17 mars 1044[9]
Fils du vicomte Matfred et d’Adélaïde
Bérenger
(† vers 1067)
avant 1023 - v. 1067 Garsinde de Besalú
fille de Bernard Taillefer, comte de Besalú
Fils du vicomte Raymond Ier et de Richarde.
Raymond II
(avec son frère Bernard)
vers 1067 Inconnue Fils aîné du vicomte Bérenger. Il devient vicomte de Narbonne avec son frère Bernard, mais il est chassé de sa part de la vicomté par son frère.
Bernard
(d'abord avec son frère Raymond II,
puis seul)
(† avant 1071)
vers 1067-avant 1071 Foy Fils puiné du vicomte Bérenger. Il devient vicomte de Narbonne avec son frère Raymond, mais le chasse de sa part de la vicomté.
Pierre
(avec son neveu Aymeri)
(† après 1090)
attesté 1080[10] Aucune Fils puiné du vicomte Bérenger. Évêque de Rodez (avant 1053-1079), puis archevêque (contesté) de Narbonne (1079-v. 1086). Assure la tutelle de son neveu Aymeri et prend le titre de vicomte en 1080.
Aymeri Ier
(d'abord avec son oncle Pierre)
(† 1105)
att. 1071-1105 Mahaut de Pouille
† ca 1111/1112
fille de Robert Guiscard, duc de Pouille et Calabre
Fils aîné du vicomte Bernard. Succède à son père sous la tutelle de son oncle Pierre. Père de Bérenger, archevêque de Narbonne
Aymeri II
(† 17 juillet 1134)
1105-1134 (1) Ermengarde de Servian[11]
(2) Ermessinde
Fils aîné du vicomte Aymeri Ier et de Mahaut de Pouille.
En 1139 au plus tard, Alphonse Jourdain, comte de Toulouse met la main sur la vicomté de Narbonne pendant la minorité de l'héritière. Une coalition de seigneurs méridionaux force en 1143 le comte à restituer la vicomté à Ermengarde.
Ermengarde
(† 1196 ou 1197)
1134/43-1192/3 Bernard d'Anduze Fille aînée du vicomte Aymeri II et d'Ermengarde de Servian. Dépourvue d'enfants, elle désigne d'abord comme héritier (v. 1167) son neveu Aymeri, fils de sa sœur Ermessinde et de Manrique de Lara, puis après sa mort, son autre neveu Pedro Manrique de Lara, qui la chasse du pouvoir en 1192-1193.

Maison de Lara[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1192, Pierre de Lara, fils de la demi-sœur d'Ermengarde, chasse sa tante du pouvoir.

Nom Règne Conjoint(e)s Notes Portrait
Pedro Manrique de Lara (en)
(† 10 juin 1202)
1192-1202 (1) Sancha de Navarre
(2) Marguerite
(3) Mafalda
Fils de Manrique de Lara, seigneur de Molina et d'Ermessinde de Narbonne. Désigné comme héritier par sa tante la vicomtesse Ermengarde à compter de 1179. En 1192, il s'empare par la force du pouvoir à Narbonne et force Ermengarde à l'exil.
Aymeri III (en)
(† 1er février 1239)
1202-1239 (1) Guillema de Castellvell (ca)[12]
(2) Marguerite de Marly
Fils aîné de de Pedro Manrique de Lara et de Sancha de Navarre.
Amalric Ier
(† décembre 1270)
1239-1270 (1) Philippa d'Anduze Fils aîné d'Aymeri III et de Marguerite de Marly.
Aymeri IV
(† octobre 1298)
1270-1298 (1) Sibylle de Foix Fils aîné d'Amalric Ier.
Amalric II
(† 19 juin 1328)
1298-1328 (1) Jeanne de l'Isle-Jourdain Fils aîné d'Aymeri IV. Capitaine en Italie en 1289 pour les troupes guelfes de Florence. Vainqueur à la bataille de Campaldino[13]
Aymeri V
(† juin 1336)
1328-1336 (1) Catherine de Poitiers
(2) Tiburge de Puisserguier
Fils aîné d'Amalric II.
Amalric III
(† 28 février 1341)
1336-1341 (1) Uriande d'Aix
(2) Marie de Canet
Fils aîné d'Aymeri V et de Catherine de Poitiers. Ambassadeur du roi Jacques III de Majorque auprès du sultan du Maroc[14].
Aymeri VI
(† 1388)
1341-1388 (1) Béatrice de Sully
(2) Yolande de Genève
(3) Béatrice d'Arborée
(4) Guillema de Villademany[15]
Fils d'Aymeri V et de Tiburge de Puisserguier, succède à son demi-frère Amalric III sous la tutelle de sa mère. Amiral de France de 1369 à 1373.
Guillaume Ier
(† 1397)
1388-1397 (1) Guérine de Beaufort Fils d'Aymeri VI et de Béatrice d'Arborée.
Guillaume II
(† 17 août 1424)
1397-1424 (1) Marguerite d'Armagnac Fils de Guillaume Ier et de Guérine de Beaufort, remariée à Guillaume de Tinières, seigneur de Mardogne. Sans postérité, le vicomte lègue la vicomté à son demi-frère Pierre, né de la seconde union de sa mère.

Maison de Tinières[modifier | modifier le code]

En 1424, le vicomte Guillaume II, sans descendance, lègue sa vicomté à son demi-frère, né du second mariage de sa mère, Pierre de Tinières. Avec l'avènement des Tinières, les vicomtes cessent de résider à Narbonne.

Nom Règne Conjoint(e)s Notes
Guillaume III
(Pierre de Tinières)
1424-1447 Anne d'Apchon Fils de Guillaume de Tinières, seigneur de Mardoigne et de Guérine de Beaufort, veuve de Guillaume Ier de Narbonne. Il hérite de la vicomté de Narbonne de son frère utérin Guillaume II, à condition d'adopter les armes de celui-ci et le nom dynastique de Guillaume. Il vend la vicomté à Gaston IV de Foix en 1447.

Maison de Foix[modifier | modifier le code]

En 1447, les Tinières vendent la vicomté de Narbonne à Gaston IV, comte de Foix. Pour la maison de Foix, la vicomté narbonnaise n'est plus qu'une possession secondaire et la famille n'y réside pas. Gaston IV cède la vicomté à son fils cadet. Celui-ci, Jean de Foix, précise en 1500 dans son testament que la vicomté de Narbonne doit être utilisée pour liquider ses dettes.

Selon le compoix de 1499, le vicomte ne possède plus alors à Narbonne qu'une maison et moins de cinq hectares de terre[16].

Nom Règne Conjoint(e)s Notes Portrait
Gaston Ier de Foix
(† 1472)
1447-1468 Éléonore de Navarre
2 février 1425-12 février 1479
reine de Navarre (1479)
Comte de Foix sous le nom de Gaston IV. Il achète la vicomté de Narbonne en 1447 et la cède en 1468 à son fils cadet, Jean. Sceau de Gaston IV, comte de Foix
Jean de Foix
(1450-1500)
1468-1500 Marie d'Orléans
1457-1493
sœur de Louis XII
Fils puîné de Gaston IV de Foix et d'Éléonore de Navarre. Son père lui cède la vicomté de Narbonne de son vivant, en 1468. Il reçoit du roi Louis XI le comté d'Étampes en 1478.
Gaston II de Foix
(10 décembre 1489-11 avril 1512)
1500-1507 Sans alliance Fils de Jean et de Marie d'Orléans. Il échange en 1507 avec son oncle Louis XII la vicomté de Narbonne contre le duché de Nemours. Monument funéraire de Gaston de Foix, Castello Sforzesco, Milan

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jacqueline Caille, Medieval Narbonne: A City at the Heart of the Troubadour World, Aldershot, Ashgate, coll. « Variorum Collected Studies Series »,‎ 2005, 416 p. (ISBN 978-0-86078-914-7, présentation en ligne)
    Réédition en recueil de 15 articles de Jacqueline Caille portant sur l'histoire médiévale de Narbonne
  • Gilbert Larguier, Le drap et le grain en Languedoc : Narbonne et Narbonnais, 1300-1789, Perpignan, Presses universitaires de Perpignan,‎ 1999 (ISBN 9782354121983, lire en ligne)
  • Thierry Stasser, « La maison vicomtale de Narbonne aux Xe et XIe siècles », Annales du Midi, t. 204, 1993, p. 489-507.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caille 2008, p. 47
  2. a et b Caille 2008, p. 49
  3. Guillaume Besse, Histoire des ducs, marquis et comtes de Narbonne, Paris, 1660, p. 156-157, cité par Caille 2008, p. 49 note 15
  4. Jean-Pierre Poly, La Provence et la société féodale (879-1166) : contribution à l'étude des structures dites féodales dans le Midi, Bordas, Paris, 1976, p. 19 et note 70; Caille 2008, p. 49 et note 15
  5. a et b Caille 2008, p. 49-50 et annexe CD, p. 38.
  6. Caille 2008, p. 49-50.
  7. Caille 2008, p. 50-52 et annexe CD, p. 39-40.
  8. Caille 2008, p. 51
  9. a et b Caille 2008, p. Annexe CD, p. 39-40.
  10. Caille 2008, p. 57
  11. Caille 2005, Addenda and Corrigenda, p. 6.
  12. Blanca Garí, « El matrimonio de Guillerma de Castellvell », Medievalia, no 4 (1983), p. 39-49.
  13. Jean Régné, Amauri II, vicomte de Narbonne (1260?-1328) : sa jeunesse et ses expéditions, son gouvernement, son administration, Narbonne, Imprimerie F. Caillard, 1910.
  14. Traité passé par le vicomte de Narbonne au nom du roi de Majorque avec le sultan Abou al-Hassan à Tlemcen en 1339
  15. Marquès de Vallgornera, « El testament de Guillema de Villademany, muller del Vescomte de Narbona Eimeric IX », 42e Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Perpignan, 1969, Montpellier, 1970, p. 205-219.
  16. Larguier 1999, chapitre 10, [lire en ligne]