Vianney Décarie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Décarie.

Vianney Décarie (28 novembre 1917 à Montréal - 6 septembre 2009 à Montréal) était un philosophe et professeur québécois. Il était traducteur et spécialiste de la pensée d'Aristote.

Il a fait ses études à l'Université de Montréal, où il a obtenu un doctorat en 1950, et à la Sorbonne à Paris, sous la direction d'Étienne Gilson, où il a reçu un doctorat d'État qui fut recensé entre autres dans le Paris-Match. Il a par ailleurs reçu un Guggenheim Fellowship, ce qui l'a conduit à approfondir l'étude des écrits de St-Thomas à la Widener Library de l'Université Harvard.

Il est devenu professeur à l'Institut d'études médiévales de l'Université de Montréal, puis il a dirigé, de 1967 à 1970, le Département de philosophie.

Georges Leroux lui rend hommage dans un article publié dans Le Devoir et cosigné par Louis-André Dorion et Luc Brisson : http://www.ledevoir.com/societe/education/273581/vianney-decarie-1917-2009-hommage-a-un-grand-humaniste

Dans un article intitulé "Une certaine manière herméneutique de faire de la philosophie. Petite reconnaissance de dette envers Paul Ricoeur", Jean Grondin exprime combien a été déterminant l'enseignement de Vianney Décarie, ami de Paul Ricoeur et de Pierre Elliott Trudeau, pour toute une génération de philosophes : http://www.fabula.org/colloques/document1916.php

Vianney Décarie a été président de la Commission canadienne de l’Unesco.

Son épouse était Thérèse Gouin Décarie.

Publications (répertoire non exhaustif)[modifier | modifier le code]

  • L'objet de la métaphysique selon Aristote, Paris/Montréal, Vrin/Publications de l'Institut d'études médiévales, 1961.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]