Viaduc d'Austerlitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viaduc d'Austerlitz
Vue d'ensemble du viaduc depuis le quai d'Austerlitz.
Vue d'ensemble du viaduc depuis le quai d'Austerlitz.
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Localité Paris
Coordonnées géographiques 48° 50′ 37″ N 2° 22′ 04″ E / 48.843611, 2.36777848° 50′ 37″ N 2° 22′ 04″ E / 48.843611, 2.367778  
Fonction
Franchit la Seine
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Longueur 140 m
Matériau(x) Acier
Construction
Construction 1903 - 1904
Architecte(s) J.C. Formigé, F. Bienvenüe,
L. Biette, M. Koechlin
Historique
Protection  Inscrit MH (1986)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Viaduc d'Austerlitz

Géolocalisation sur la carte : 12e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 12e arrondissement de Paris)
Viaduc d'Austerlitz

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Viaduc d'Austerlitz

Le viaduc d'Austerlitz est un pont ferroviaire qui franchit la Seine à Paris (France) ; il est emprunté par les rames de la ligne 5 du métro de Paris. Il est inscrit monument historique[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le viaduc d'Austerlitz relie la station Gare d'Austerlitz, située sous la halle de la gare d'Austerlitz, au viaduc du quai de la Rapée, ouvrage d'art en courbe de 75 m de rayon et rampe de 40 pour mille permettant au métro de rejoindre la station Quai de la Rapée.


Ce site est desservi par les stations de métro Gare d'Austerlitz et Quai de la Rapée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le viaduc dans les années 1910.
L'un des motifs décoratifs du viaduc d'Austerlitz.

À l'époque de la construction du métro parisien, il est moins onéreux pour franchir la Seine de bâtir un pont plutôt que de passer sous le fleuve.

En 1903, est lancé un concours pour la construction du pont emporté par la Société de construction de Levallois-Perret[2].

Le passage du métro entre les deux stations devant s'effectuer par l'extérieur et la navigation sur la Seine interdisant la présence de piliers en plein milieu de celle-ci, le projet retenu pour réaliser le viaduc d'Austerlitz fut constitué par deux arcs paraboliques, reposant de part et d'autre du fleuve sur deux piliers de pierre, permettant au tablier de franchir le fleuve sans appui intermédiaire.

La construction s'effectue entre 1903 et 1904. L'ouvrage possède alors la plus grande portée des ponts parisiens avec 140 m devançant le pont Alexandre-III bâti trois ans plus tôt (devancée depuis par le seul pont Charles-de-Gaulle).

La structure du viaduc fut renforcée en 1936 pour permettre le passage de métros plus lourds.

Le viaduc est illuminé chaque nuit depuis le 18 janvier 2000 durant les heures de service du métro, dans le cadre des célébrations des 100 ans du métro de Paris[3]. La même année, le viaduc reçoit le prix du « Patrimoine moderne » dans le cadre du concours « Lumières et monuments »[4].

Durant les mois de juillet et août 2013, des travaux de rénovation et de consolidation de certains éléments du viaduc ont lieu, interrompant ainsi la circulation du métro de la ligne 5 entre les stations Bastille et Place d'Italie.

Décorations[modifier | modifier le code]

La décoration du viaduc d'Austerlitz fut confiée à Jean Camille Formigé, également chargé de l'architecture des superstructures du métro de Paris. Il la composa de divers symboles marins (poissons, rames, ancres, tridents). Les armes de Paris sont également présentes en bas des arcs.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le viaduc d'Austerlitz vu du quai d'Austerlitz ; à gauche le 13e, à droite de 12e et en arrière-plan, le pont d'Austerlitz.
Vue du viaduc côté amont.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA00086589 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « le Viaduc d'Austerlitz », sur Le Rendez-Vous du Mathurin,‎ 23 octobre 2014 (consulté le 20 novembre 2014).
  3. [doc] 100 ans le métro.com - Viaduc d'Austerlitz sur webarchive
  4. Lumières et Monuments 2000 : les lauréats, article du 16 juin 2000, sur lemoniteur.fr, consulté le 20 novembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :