Via Traiana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tracé de la voie trajane en rouge.
Vestiges de la via Traiana à Egnazia, près de Brundisium.
Le pont romain de l'Ofanto, à Canosa di Puglia.

La Via Traiana est une voie romaine construite sous l'empereur Trajan, à qui elle doit son nom, offrant une alternative côtière plus agréable à la Via Appia jusqu'à Brundisium.

Construite entre 109 et 114, cette voie reliait Beneventum à Brundisium sur la côte adriatique, en passant par Canusium, Barium et Egnathia.

Construction[modifier | modifier le code]

On connaît la date de sa construction par les inscriptions des bornes miliaires qui mentionnent la 13e puissance tribunicienne de Trajan (du 10 décembre 108 au 10 décembre 109). Il existe des deniers d'argent émis sous Trajan vers 112, qui portent au revers l'inscription SPQR OPTIMO PRINCIPI / VIA TRAIAN (c'est-à-dire le sénat et le peuple romain au meilleur des princes, la Via Traiana), accompagnée d'une personnification de la Via Traiana sous forme d'une femme allongée tenant une roue et une branche. Il semble que la construction de la voie ait été confiée à Quintus Pompeius Falco, le seul personnage connu à avoir porté le titre de curator viæ Traianæ[1].

Itinéraire[modifier | modifier le code]

La voie partait de l'arc de triomphe situé à Bénévent et construit en 114. Son tracé est connu grâce à plusieurs sources antiques : la Table de Peutinger, l'Anonyme de Bordeaux (pour le retour) et l'Itinéraire d'Antonin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giuseppe Ceraudo, « La Via Traiana. Découvertes récentes », Dossiers d'archéologie, no 343,‎ janvier-février 2011, p. 38-43

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ceraudo 2011, p. 39

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]