Via Garibaldi (Gênes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 24′ 40″ N 8° 55′ 58″ E / 44.4111, 8.93278 ()

Via Garibaldi de nuit.

Via Garibaldi est le nom d'une des plus belles rues de Gênes. Autrefois appelée Strada Nuova, cette voie est un exemple exceptionnel d'urbanisme composé d'une douzaine de « palazzi ». Comme la via Balbi, elle fait partie des Strade Nuove qui illustrèrent le « siècle Génois » de 1563 à 1640. Elle est, aussi, connue sous le nom de Via Aurea, et, à la fin du XIXe siècle, Strada Maggiore puis Strada Nuova. En 1882, elle est renommée via Garibaldi en hommage au grand homme politique et patriote italien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au milieu du Cinquecento, la ville de Gênes est à son apogée économique. Place financière reconnue et riches clientèles cosmopolites. Conscient de cette situation, l’oligarchie de la République de Gênes décidait de construire un quartier de représentation dans une zone périphérique, au pied d'une colline, au nord de la ville pour accueillir les visiteurs prestigieux. L'obligation d'hébergement - par les propriétaires des palais résidentiels - est stipulée dans un décret, en 1576, instituant le système des palais des Rolli. En contraste avec l'urbanisme médiéval (ruelles étroites et sinueuses) du centre historique, l'architecte Galeazzo Alessi en 1551 - 1583 réalise le projet en créant un seul quartier résidentiel étiré dans une rue rectiligne longue de 250 m de long et 7 m de large.

Les principaux architectes des palais de la Strada Nuova furent Giovanni Battista Castello, dit Il Bergamasco, Bernardino Cantone (it) et les frères Ponsello. En raison de la déclivité du site, chaque édifice a sa propre solution architecturale inspirée principalement de style de la fin de la Renaissance et maniériste. Généralement, la façade se décore à l'aide de quadratura (qui se poursuit souvent à l'intérieur) et d'un aristocratique portail de pierre. L'intérieur s'ouvre à de grands espaces formés d'atrium, jardins suspendus, larges escaliers, loggia peintes a fresco... Cette architecture monumentale, sera reproduite au XVIIe siècle, dans la seconde Strada Nuova dite aujourd'hui via Balbi.

Madame de Staël lui attribue même le qualificatif de « Rue de Rois » (la Via dei Re).

La Via Garibaldi[1] est une des Strade Nuove inscrites, en 2006, sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco ainsi que nombreux de ses édifices reconnus exceptionnels par le système des palais des Rolli.

Les palais[modifier | modifier le code]

Les principaux, depuis la Piazza Fontane Marose en direction de la Piazza della Meridiana alternativement de droite à gauche :

Palazzo Pallavicini Cambiaso[modifier | modifier le code]

Construit sur le projet de Bernardino Cantone par l'architecte Galeazzo Alessi à partir de 1558 pour le comte Agostino Pallavicini, il passe à la famille Cambiaso au XVIIIe siècle.

Palazzo Pantaleo Spinola (ou Palazzo Gambaro)[modifier | modifier le code]

Réalisation de l'architecte Bernardo Spazio pour Pantaleo Spinola (fini par Pietro Orsolino).

Palazzo Lercari Parodi[modifier | modifier le code]

Réalisé en 1567 par l'architecte Galeazzo Alessi.

Palazzo Carrega Cataldi[modifier | modifier le code]

Un projet de Giovanni Battista Castello dit il Bergamasco pour Tobia Pallavicino. Ont participé à sa réalisation : Bartolomeo Riccio, Domenico Solari et Antonio Roderio.

Palazzo Doria[modifier | modifier le code]

Projet de 1563 par l'architecte Bernardino Cantone pour les Spinola, doges de Gênes.

Article détaillé : Palazzo Doria-Spinola.

Palazzo Podestà[modifier | modifier le code]

Réalisé entre 1559 et 1565, par Giovanni Battista Castello dit il Bergamasco et Bernardo Cantone pour Nicolosio Lomellini.

Article détaillé : Palazzo Podestà (Gênes).

Palazzo Cattaneo Adorno[modifier | modifier le code]

Réalisé entre 1583 et 1588 pour Lazzaro et Giacomo Spinola.

Palazzo Doria Tursi[modifier | modifier le code]

Réalisé en 1565 sur un projet de Domenico Ponsello et Giovanni Ponsello pour Niccolò Grimaldi.

Article détaillé : Palazzo Doria-Tursi.

Palazzo Campanella[modifier | modifier le code]

Réalisé en 1562 sur un projet de Giovanni Ponzello pour Baldassarre Lomellini. Intérieur reamenagé par Charles de Wailly et Emanuele Andrea Tagliafichi en 1772 (le Salone del Sole, illustré par des incisions de Desprez sur l'Encyclopédie, a etè détruit au cours des bombardéments en 1942).

Palazzo delle Torrette[modifier | modifier le code]

Projet de Giacomo Viano pour le duc de Tursi Giovanni Andrea Doria (neveu de l'amiral génois Andrea Doria)

Palazzo Rosso[modifier | modifier le code]

Réalisé en 1670 sur un projet de Pier Antonio Corradi pour les frères Ridolfo et Giovanni Francesco Brignole Sale.

En 1874, la duchesse Maria de Brignole-Sale de Ferrari le donne à la commune de Gênes pour qu'il y abrite un musée.

Article détaillé : Palazzo Rosso.

Palazzo Bianco[modifier | modifier le code]

Réalisé entre 1530 et 1540 pour Luca Grimaldi, il est légué, également par la duchesse Maria de Brignole-Sale, à la commune, en 1884, pour être aussi un des musées de la Via Nuova.

Article détaillé : Palazzo Bianco.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] Découvrir la via Garibaldi sur YouTube

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]