Viêt Tân

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Việt Tân (Parti pour la réforme du Viêt Nam) (Vietnamien Việt Nam Canh Tân Cách Mạng Đảng ou Việt Tân en abrégé) est un réseau actif au Viêt Nam et à travers le monde, qui souhaite promouvoir la démocratie et la réforme du pays par des moyens pacifiques. Il a été fondé le 10 septembre 1982 par le vice-amiral Hoang Co Minh, alors élu premier président du parti. Le parti communiste vietnamien étant le seul autorisé au Viêt Nam, Viêt Tân n'y a aucune existence légale[1].

Dirigeants actuels[modifier | modifier le code]

Viêt Tân a tenu son 7ème Congrès en septembre 2012. Ses membres ont élu le comité central, avec à sa tête Do Hoang Diem comme président et Ly Thai Hung comme secrétaire général.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Viêt Tân souhaite établir la démocratie et réformer le Viêt Nam par des moyens pacifiques. L'organisation propose de s'appuyer sur les forces et les ressources du peuple vietnamien lui-même pour établir un gouvernement démocratique. Viêt Tân veut améliorer le bien-être social et restaurer les droits civils en promouvant le pluralisme au Viêt Nam.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le président de Viet Tan, Do Hoang Diem (2e depuis la droite), rencontre le président des États-Unis George Bush et le vice-président Dick Cheney le 29 mai 2007 en les encourageant fortement à mettre davantage de pression sur le Viêt Nam pour respecter les droits de l'homme.

Le 30 avril 1980, le Front national uni de libération du Viêt Nam est fondé par divers groupes au Viêt Nam, avec à sa tête Hoang Co Minh élu président. Deux ans plus tard, le groupe est ensuite réorganisé et prend le nom de Viêt Tân, lorsqu'il devient un réséau mondial clandestin[2].Tandis que la première entité avait pour but de renverser le régime communiste à travers un soulèvement populaire, la seconde tend à rénover le Viêt Nam par des moyens politiques et pacifiques[1],[3].

Durant la période de 1982 à 1987, Hoang Co Minh a dirigé l'organisation jusqu'à ce qu'il soit capturé et tué par les officiels vietnamiens lors d'une opération clandestine au Viêt Nam le 28 août 1987. Durant la période qui a suivi, Viêt Tân est demeurée une organisation clandestine.

Le 19 septembre 2004, l'organisation s'est publiquement présentée sous le nom officiel de "Parti pour la réforme du Viêt Nam". Son programme politique affiché met l'accent sur l'utilisation de moyens pacifiques pour établir le pluralisme démocratique au Viêt Nam[4],[5].

Le 29 mai 2007, le président du parti Do Hoang Diem est invité par le président des États-Unis George W. Bush avec trois autres activistes vietnamiens-américains à la Maison Blanche pour discuter de l'escalade de la répression à l'encontre des dissidents au Viêt Nam[6] et de la prochaine visite du Premier Ministre Nguyen Minh Triet aux États-Unis. Le président Do Hoang Diem a enjoint le président des États-Unis à faire pression sur le Viêt Nam pour qu'il respecte les droits de l'homme et a demandé aux États-Unis de soutenir de manière ouverte le changement démocratique au Viêt Nam[7].

Arrestations en 2007[modifier | modifier le code]

Le 17 novembre 2007, trois membres du Viêt Tân, la citoyenne française Nguyen Thi Thanh Van, une journaliste et correspondante pour la Radio Chan Troi Moi, et les citoyens américains Nguyen Quoc Quan (un chercheur en mathématiques), et Truong Van Ba (un restaurateur), ont été arrêtés dans le district 11 de Ho Chi Minh ville. Ils étaient en train de participer à un séminaire sur la démocratie, lorsque 20 policiers ont investi les lieux[8],[9]. Ont également été arrêtés le citoyen thaïlandais Somsak Khunmi et deux citoyens vietnamiens : Nguyen The Vu (un directeur commercial) et son frère Nguyen The Khiem[10].

Trois jours plus tard, le 20 novembre, la police a arrêté un autre vietnamien Nguyen Viet Trung, à Phan Thiết. Nguyen Viet Trung est un homme d'affaires né en 1979, le plus jeune frère de Nguyen The Vu. Les arrestations n'ont été confirmées par le gouvernement que le 22 novembre. Durant la conférence de presse, les officiels ont refusé de dire quelles lois avaient été violées, et n'ont donné aucune information au sujet de Nguyen Quoc Quan, dont le sort reste inconnu[11].

Reporters sans frontières a immédiatement condamné ces arrestations en alertant la presse[12],[13]. Face à ces arrestations, Viêt Tân a lancé une campagne mondiale sous le nom de "Libérez-les" qui comprend une pétition en ligne demandant l'aide des gouvernements américain, français et thaïlandais pour obtenir la libération immédiate de ces individus.

Les autorités vietnamiennes ont tenté de lier ces arrestations à l'arrestation de deux Américains d'origines vietnamiennes qui auraient tenté de faire entrer illégalement des armes à feu dans le pays six jours après les arrestations initiales. Viêt Tân a démenti toute association avec ces individus[14]. Le gouvernement américain a déclaré n'avoir obtenu aucun preuve de ces allégations de crimes "terroristes"[15].

Le 24 novembre 2007, les autorités vietnamiennes ont libéré l'étudiant Nguyen Trong Khiem après l'avoir détenu une semaine sans accusation.

Le 11 décembre 2007, après une large campagne internationale de soutien aux prisonniers et d'appel de la part de nombreux élus de par le monde, le Viêt Nam a libéré le couple accusé de trafic d'armes, l'américain Truong Van Ba[16] et le 12 décembre, la journaliste française Nguyen Thi Thanh Van. Le 14 décembre, Reporters Sans Frontières a organisé une conférence de presse en présence de Nguyen Thi Thanh Van et de Do Hoang Diem, président du Viêt Tân, au sujet de la libération de la journaliste[17],[18].

Soutien aux militants en faveur de la démocratie[modifier | modifier le code]

Le Viêt Tân a à plusieurs reprises mené des campagnes de soutien aux militants en faveur de la démocratie au Viêt Nam. Le Viêt Tân est l'une des sources d'information de la presse mondiale en ce qui concerne les arrestations dans les milieux dissidents et persecutions des défenseurs des droits de l'homme[19],[20].

Actions récentes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carlyle A. Thayer, « Background Briefing: Viet Tan »,‎ 2007-05-05 (consulté le 2007-11-24)
  2. Deepa Bharath, « Democracy activism a 'battle without boundaries' »,‎ 2007-04-22 (consulté le 2007-11-25)
  3. VIET NAM Infos, « Article sur le Viet Tan »,‎ 2004-11-15 (consulté le 2007-11-24)
  4. CNN, « CNN World Report - Viet Tan Reform Party Goes Public »,‎ 2004-10-01 (consulté le 2007-11-24)
  5. Shawn W Crispin, « Democratic pebble in Vietnam's shoe »,‎ 2008-01-18 (consulté le 2008-01-18)
  6. Amnesty International, « Rapport 2007 d'Amnesty International sur le Vietnam »
  7. Associated Press, « Vietnamese-American activists call for US to pressure Vietnam on human rights »,‎ 2007-05-29 (consulté le 2007-11-24)
  8. Kay Johnson, « Vietnam Arrests a New Activist Breed »,‎ 2007-11-20 (consulté le 2007-11-24)
  9. Paris Match, « Vietnam : une Française arrêtée après avoir participé à une réunion pro-démocratie »,‎ 2007-11-20 (consulté le 2007-11-24)
  10. AFP, « Six activists arrested in Vietnam, says dissident group »,‎ 2007-11-20 (consulté le 2007-11-24)
  11. Bangkok Post, « Vietnam confirms secret arrest of Thai activist »,‎ 2007-11-23 (consulté le 2007-11-24)
  12. AFP, « RSF demande la libération d'une journaliste française arrêtée au Vietnam »,‎ 2007-11-20 (consulté le 2007-11-24)
  13. thailande-fr, « Une journaliste française détenue au Vietnam »,‎ 2007-11-20 (consulté le 2007-11-24)
  14. Shawn W Crispin, « Vietnam caught between repression and reform »,‎ 2007-11-30 (consulté le 2007-12-16)
  15. 7sur7, « Washington exige des comptes quant aux américains arrêtés au Vietnam »,‎ 2007-12-11 (consulté le 2007-12-16)
  16. AFP, « Le Vietnam libère un couple d'américains accusés d'avoir porté une arme »,‎ 2007-12-12 (consulté le 2007-12-16)
  17. RSF, « La journaliste Nguyen Thi Thanh Van explique sa libération par la mobilisation internationale »,‎ 2007-12-14 (consulté le 2007-12-16)
  18. Reporters Sans Frontières, « Viêt-nam - Rapport annuel 2008 » (consulté le 2008-09-17)
  19. AFP, « Des groupes dissidents dénoncent plusieurs arrestations »,‎ 2008-09-11 (consulté le 2008-09-11)
  20. AFP, « Vietnam: des groupes dissidents dénoncent plusieurs arrestations »,‎ 2008-09-11 (consulté le 2008-09-17)