Vez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vez
L'église paroissiale Saint-Martin et Saint-Léonard.
L'église paroissiale Saint-Martin et Saint-Léonard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Senlis
Canton Crépy-en-Valois
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Valois
Maire
Mandat
Jean-Claude Toupet
2001-2008
Code postal 60117
Code commune 60672
Démographie
Population
municipale
316 hab. (2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 52″ N 3° 00′ 12″ E / 49.2644, 3.0033 ()49° 15′ 52″ Nord 3° 00′ 12″ Est / 49.2644, 3.0033 ()  
Altitude Min. 65 m – Max. 147 m
Superficie 10,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vez

Vez est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vez est un village proche de Soissons célèbre pour son donjon et son jardin contemporain d'inspiration médiévale. Il fut capitale du Valois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Vez tire son nom d'un gué [latin: vadum] sur la rivière Automne. Quoique déjà peuplé à l'époque gauloise, ce sont les moines dépendant de Saint-Médard de Soissons qui rassemblèrent la population autour du gué au début du IXe siècle avant de fonder en 1160 une abbaye qui sera fortifiée au XIVe siècle pour devenir l'actuelle ferme de Saint Mard. Vez fut pendant cinq siècles la première capitale du Valois, de ce Valois qui lui doit son nom (pagus valensis, puis Valisus = pays de Vez). À la mort d'Eléonore de Vermandois, Comtesse de Valois, en 1214, le comté retomba dans le domaine royal, et, la même année, au lendemain de la bataille de Bouvines, Philippe Auguste fit don du comté à Raoul Duchemin, lequel, devenu Maréchal de France et prenant le nom de Raoul d'Estrées, serait l'ancêtre de la célèbre Gabrielle d'Estrées. Vez demeura jusqu'à la fin du XVIe siècle une place forte importante capable de résister victorieusement aux "Jacques", aux Anglais, aux Bourguignons et aux "Ligueurs". C'est, aujourd'hui, un village pittoresque rassemblé autour de son église classée. Le donjon du château féodal, vulgairement appelé La Tour, fut construit avec ses remparts par Jehan III de Vez en 1360. Auparavant n'existaient que le logis et la chapelle, rebâtis par Raoul d'Estrées. L'ensemble, spécimen parfait d'architecture militaire des XIIIe et XIVe siècles, fut restauré peu après par Louis d'Orléans et vendu comme bien national à la Révolution. Le Général Mangin y établit son Quartier Général en 1918.

755 et 844 : Conciles réunis à Vez. 949 : Translation à Crépy-en-Valois des reliques de Saint Arnould rapportées à Vez par le prêtre Constance, natif de Vez.Vez cesse d'être la capitale du Valois. 1082 : Mort à Rome de Saint Simon de Vez, Comte et moine. 1118 : Concession du château aux moines de Saint Arnould 1214 : Mort d'Eléonore. Le Château est donné à Raoul d'Estrées. 1358 : Vez est assiégé par les "Jacques" 1430 : Passages de Jeanne d'Arc 1580 : La Ligue. Intervention d'Henri IV. 23 Pluviose de l'an V : vente du Château, de Bessemont, de Fonteneil, étangs et Moulin de Vez comme Biens Nationaux. 1918 : Le Général Mangin et son Etat-Major à Vez 1942 : Evacuation de tous les habitants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Jean-Claude Toupet    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 316 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
326 279 297 321 609 379 382 393 372
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
378 392 382 307 331 329 327 332 318
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
311 314 303 300 303 317 308 357 330
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
299 311 254 257 266 303 321 323 316
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,5 %, 15 à 29 ans = 12,3 %, 30 à 44 ans = 30,2 %, 45 à 59 ans = 14,8 %, plus de 60 ans = 16,1 %) ;
  • 49,8 % de femmes (0 à 14 ans = 28 %, 15 à 29 ans = 13 %, 30 à 44 ans = 28,6 %, 45 à 59 ans = 13 %, plus de 60 ans = 17,4 %).
Pyramide des âges à Vez en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
1,9 
90  ans ou +
1,9 
1,9 
75 à 89 ans
3,1 
12,3 
60 à 74 ans
12,4 
14,8 
45 à 59 ans
13,0 
30,2 
30 à 44 ans
28,6 
12,3 
15 à 29 ans
13,0 
26,5 
0 à 14 ans
28,0 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le donjon de Vez.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

= Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]