Verre dépoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un verre dépoli est un objet de verre comportant d'infimes aspérités le privant de la transparence naturelle du verre. Il est utilisé quand une transparence complète présente des inconvénients ainsi que pour des motifs esthétiques. Quand les aspérités sont de taille plus importante, une rugosité apparaît en donnant une apparence différente, granitée.

Le verre dépoli a succédé au verre cannelé. À partir du verre ordinaire, il a été produit par le pouvoir d'abrasion d'une poudre de grès. Une variante de verre dépoli a été réalisée par application de couches d'émail et chauffage, des motifs pouvant être obtenus par enlèvement de cet émail. Au XIXe siècle, des globes de lampe étaient dépolis par le long frottement d'un mélange d'émeri et de gravier agité avec chaque globe enfermé dans une caisse tournée le temps nécessaire[1].

La verrerie utilisée en chimie a souvent des bords dépolis. Ces verres sont dits rodés. Le rodage permet un ajustage hermétique des pièces de verre entre elles (tubes, récipients, bouchons).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Verrerie usuelle » dans le Journal des connaissances utiles, mars 1896, article de trois pages et trois illustrations.