Vernon Reid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reid.

Vernon Reid

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Concert de Living Colour à Madrid , 23 Septembre 2008

Informations générales
Nom de naissance Vernon Reid
Naissance 22 août 1958
Londres
Genre musical Rock, funk, jazz...

Vernon Reid est un guitariste américain (né le 22 août 1958). Il est surtout connu en tant que fondateur et principal parolier du groupe de fusion Living Colour. Ses influences passent par le rock, le heavy metal, le funk, le rap, le jazz, etc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Londres de parents caribéens, Vernon grandit à Brooklyn. Il étudie l'art au Manhattan Community College. Il joue dans les groupes Defunkt et Decoding Society de Ronald Shannon Jackson avant de fonder Living Colour en 1984[1].

En 1985, il est le cofondateur, avec le journaliste Greg Tate et le producteur Konda Mason, de l'association Black Rock Coalition[2] dont le but est de lutter contre les cloisonnements raciaux entre les genres musicaux, et contre l'exploitation et la marginalisation des musiciens noirs aux États-Unis.

Reconnu par ses pairs, il est invité à jouer sur de nombreux projets, comme les albums solo de Mick Jagger et de Keith Richards.

Après la séparation de Living Colour en 1995, il fonde le groupe Masque qui publie Mistaken Identity en 1996, et poursuit une carrière solo prolifique.

Avec le groupe Vernon Reid and Masque il compose deux albums instrumentaux Known Unknown (Favored Nations,2004) et The Other True Self (Favored Nations,2006).

En 2005, il sort l'album The Tao of Yo avec DJ Logic[2].

Vernon Reid est classé 66e sur le classement des 100 plus grands guitaristes réalisé par le magazine "Rolling Stone"[réf. nécessaire].

Vernon Reid, Moers festival, juin 2011

Collaborations[modifier | modifier le code]

Projets[modifier | modifier le code]

Vernon Reid fait actuellement partie des groupes suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Manuel Rabasse, Dictionnaire du Rock sous la direction de Michka Assayas, Robert Laffont, 2000, p. 1029
  2. a et b Philippe Robert, « The Tao of Yo », Les Inrockuptibles,‎ 28 février 2005 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]