Verneugheol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Verneugheol
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Arrondissement de Clermont-Ferrand
Canton Canton d'Herment
Intercommunalité Communauté de communes Sioulet-Chavanon
Maire
Mandat
Bernard Thomas
2014-2020
Code postal 63470
Code commune 63450
Démographie
Population
municipale
249 hab. (2011)
Densité 7,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 10″ N 2° 32′ 13″ E / 45.7694, 2.5369 ()45° 46′ 10″ Nord 2° 32′ 13″ Est / 45.7694, 2.5369 ()  
Altitude Min. 671 m – Max. 774 m
Superficie 34,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Verneugheol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Verneugheol

Verneugheol en occitan Vernuèjol(s) est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ville de Ligny[modifier | modifier le code]

Au-dessus du Rocher des Trois Tourtes se trouvait un village, appelé jadis la "ville de Ligny". Au siècle dernier, on voyait encore des restants de murs clôturant des jardins ou indiquant d'anciennes maisons. Qui a détruit cette ville?... Les uns accusent la guerre (ravages de la Guerre de Cent Ans 1337-1453 - puis Guerre de la Ligue du Bien public -1464) d'autres la peste qui décima les malheureux habitants. Les plantations de sapins ont recouvert les ruines de la ville de Ligny, et aujourd'hui, en ont fait disparaitre jusqu'à la trace.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 réélu mars 2014 Bernard Thomas[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 249 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
834 835 695 839 975 1 006 975 1 030 1 039
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 079 971 919 945 967 900 843 856 880
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
860 845 791 659 652 643 628 556 554
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
522 505 460 344 304 280 265 249 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Martial XII-XVIe siècles. Elle contient des fresques sur Saint Martial du XVIe et XVIIe siècle.
  • Rocher des Trois Tourtes, composé de trois énormes blocs superposés et allant toujours en diminuant dans leur forme pyramidale, si bien qu'autour du second on peut circuler sur celui qui sert de base. Le dernier est perforé à son sommet. En passant le bras par l'ouverture, on exerce un mouvement de rotation à un pierre qui se trouve à l'intérieur de la cavité. Dans le pays, on appelle le bruit de cette pierre "le son de la cloche". En recul du monument, adossé à la colline, on trouve un autel druidique détruit mais reconnaissable. On ne pouvait mieux choisir d'endroit triste et sauvage pour fasciner l'imagination. Les Trois Tourtes servaient-elles de tribunes sacrées pour haranguer le peuple avant de sacrifier des victimes sur l'autel attenant?
  • Etang de Fayat (12 ha), site de pêche.
  • Base ULM près de Trabaterque.
  • Observatoire astronomique dans le bourg, utilisé par l'association d'astronomes amateurs "Les Pléiades" (soirées chaque vendredi).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Fête patronale[modifier | modifier le code]

La fête patronale de Verneugheol a lieu les derniers dimanches de juin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 13 juillet 2014).
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :