Vermion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vermion
Greece relief location map.jpg
Vermion
Vermion
Localisation du Vermion en Grèce.
Géographie
Altitude 2 052 m, Mont Vermion
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphéries Macédoine-Centrale
Macédoine-Occidentale
Districts régionaux Imathie
Kozani

Le Vermion (grec Βέρμιο) est un massif qui sépare la Macédoine-Centrale de la Macédoine-Occidentale, en Grèce. Le point culminant s'élève à 2 052 m.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les principales villes au pied du mont Vermion sont : Véria et Náoussa à l'est, en Macédoine-Centrale, et Kozani, au sud-ouest, en Macédoine-Occidentale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Vermion a été le théâtre de combats importants au cours de plusieurs guerres : guerre d'indépendance (siège et prise de Naoussa par les Turcs, 1822), guerres balkaniques de 1912-1913, Seconde Guerre mondiale (1941).

Les communautés grecques orthodoxes d'origine pontique[1] ont établi sur le Vermion trois monastères reprenant le nom et la tradition d'importants monastères qui avaient été abandonnés dans leur région d'origine : Panagia Soumela, Saint-Jean Vazelon et Saint-Georges Peristereota[2]. Le plus important et le plus symbolique de ces monastères pour la communauté pontique, Panagia Soumela, a été inauguré, à l'instigation de Philon Ktenidis (1889-1963), en août 1952 dans la partie méridionale du massif, au-dessus de la localité de Kastania dans le dème de Véria ; l'icône de la Vierge de Soumela, rapportée du Pont, y a été installée. Les deux autres ont été établis une vingtaine d'années plus tard.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pistes de ski de Seli sur le mont Vermion

La station de sports d'hiver de Seli (dans la municipalité de Véria) est la plus ancienne de Grèce, équipée dès 1934[3]. Une autre station plus récente se trouve à Tria-Pende Pigadia (Τρία-Πέντε Πηγάδια).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit des familles grecques de la région du Pont qui durent se réfugier en Grèce à la suite de la guerre gréco-turque (1919-1922).
  2. Michel Bruneau, « Du Pont à la Macédoine : les grands monastères grecs pontiques, marqueurs territoriaux d'un peuple en diaspora », Le territoire, lien ou frontière ? : Les territoires de l'identité, Joël Bonnemaison, Luc Cambrézy, Laurence Quinty-Bourgeois dir., Paris, L'Harmattan, 1999, p. 161 et suiv. (ISBN 9782738474629) [lire en ligne]
  3. Site officiel de la station de Seli.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Braud, Stratigraphie, tectonique, métamorphisme et ophiolites dans le Vermion septentrional (Macédoine, Grèce), Université de Paris, 1967, 213 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]