Vermilion Sands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vermilion Sands
Auteur James G. Ballard
Genre Recueil de nouvelles
Science-fiction
Version originale
Titre original Vermilion Sands
Éditeur original Berkley Books
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Lieu de parution original Royaume-Uni
Date de parution originale 1971
Version française
Lieu de parution Paris
Éditeur OPTA
Collection Nebula
Date de parution 1975
Type de média Livre papier
Couverture Jean-Chrétien Favreau
Nombre de pages 240
ISBN 2-7201-0023-4

Vermilion Sands (titre original : Vermilion Sands) est un recueil de nouvelles de l'auteur britannique J. G. Ballard paru en 1971.

Composition du recueil[modifier | modifier le code]

Vermilion Sands est composé dans sa version en langue originale de neuf nouvelles de J. G. Ballard écrites entre 1955 et 1970. La nouvelle Les statues qui chantent n'est apparue que dans les deuxième et quatrième éditions en français.Ces nouvelles sont, dans l'ordre chronologique d'écriture[1] :

  • Prima Belladonna (Prima Belladonna, 1956) ;
  • Le Sourire de Vénus (Mobile, 1957 retitré Venus Smiles) ;
  • Numéro 5, les étoiles (Studio 5, The Stars, 1960) ;
  • Les Mille Rêves de Stellavista (The Thousand Dreams of Stellavista, 1962) ;
  • Les Statues qui chantent (The Singing Statues, 1962)
  • Le Jeu des écrans (The Screen Game, 1963) ;
  • Les Sculpteurs de nuages de Coral D (The Cloud-Sculptors of Coral D, 1967) ;
  • Cri d'espoir, cri de fureur (Cry Hope, Cry Fury, 1967) ;
  • Dites au revoir au vent (Say Goodbye to the Wind, 1970) .

Les éditions Tristram ont édité en 2013 une version augmentée de ce recueil en y ajoutant la nouvelle Le Labyrinthe Hardoon écrite en 1955 et restée toujours inédite en anglais.

Citation de l'auteur[modifier | modifier le code]

J. G. Ballard a déclaré que Vermilion Sands était la « banlieue exotique de son esprit »[2].

Chef-d'œuvre de la science-fiction[modifier | modifier le code]

Ce recueil de nouvelles a été classé parmi les chefs-d'œuvre de la science-fiction dans les ouvrages de références suivants :

Critiques spécialisées[modifier | modifier le code]

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Cette édition est augmentée de la nouvelle Labyrinthe Hardoon et reprend les traductions révisées des Nouvelles complètes (2008-2010).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les diverses éditions françaises ont parfois modifié l'ordre des nouvelles à l'intérieur du recueil.
  2. Voir à ce propos, Jacques Sadoul, Histoire de la science-fiction moderne. 1911-1984, Robert Laffont, 1984, p. 272.