Ver sacrum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la cérémonie expiatoire de la Rome antique, voir Devotio#Le ver sacrum.
Alfred Roller (1898), Couverture du premier numéro de Ver Sacrum

Ver sacrum (Printemps sacré) est une revue mensuelle autrichienne fondée par Gustav Klimt et Max Kurzweil en janvier 1898. Le titre provient d'un poème de Ludwig Uhland.

Elle est le reflet, non seulement de la version autrichienne de l'Art nouveau, appelée Sezessionstil, mais aussi celui de toute une époque avec ses illustrations. Cependant, la revue décline après le départ de certains de ses fondateurs : Klimt, Koloman Moser et Josef Hoffmann.

Dans le neuvième numéro, en relation avec la VIe exposition de la Sezession, Moritz Dreger retrace l'histoire de mille ans d'art japonais.

L'inscription Ver Sacrum orne le côté gauche du palais de la Sécession à Vienne et est un hommage à l’Antiquité : elle fait référence à un rite consistant, chaque nouveau printemps, à pousser les jeunes hors de leurs cités afin qu’ils puissent eux-mêmes fonder la leur. Ce rite était placé sous le signe de Mars, dieu des arts de la guerre, car l’installation dans une nouvelle patrie ne se faisait jamais sans quelques batailles.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :