Ventsislav Yankoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ventsislas Yankoff
photo prise en 2007 à Port Vendres par J-M Pierrot - Les Amis d'Alain Marinaro

Ventsislav Yankoff, né à Sofia le , est un pianiste bulgare.

Ventsislav Yankoff est né à Sofia (Bulgarie) de parents musiciens. Il fit ses premières études musicales au Conservatoire de cette ville, puis, sous la direction de Karl-Adolph Martienssen, au Conservatoire de Berlin où il acquit les plus hauts diplômes. Par la suite, il se perfectionna en travaillant l’interprétation des grands maîtres classiques auprès de Wilhelm Kempff, célèbre pianiste dont il conserve la tradition en incluant toujours dans ses récitals une sonate de Beethoven. Il suivit également les « Meistercours » que le légendaire Edwin Fischer fit à Lucerne. En 1946, il s’établit à Paris pour travailler avec Marguerite Long qui venait de fonder, en marge du Conservatoire, une grande école de perfectionnement pour les jeunes virtuoses venus du monde entier.

C’est en 1949 que ce talent exceptionnel reçut sa consécration par l’obtention, ex-aequo avec Aldo Ciccolini, du Premier Grand Prix du Concours international Marguerite-Long-Jacques-Thibaud. Ce fut pour lui le départ d’une fulgurante carrière internationale puisque, après Paris et la France, les villes les plus importantes de l’Europe demandèrent à l’entendre et ensuite à le réentendre. Il fut accueilli partout comme une révélation par la presse qui, à l’instar de Claude Rostand dans Carrefour, le sentait « littéralement habité par la musique ».

Au cours de ses nombreuses tournées, (2000 concerts à travers le monde), il se produisit en Afrique du Nord, en Amérique du Sud et, faisant un tour complet du monde en neuf mois, il joua successivement en Australie, en Nouvelle Zélande et aux États-Unis. Plus récemment, c’est le Japon qui découvrit son instinct musical et sa splendide rigueur.

Il a été le soliste d’un grand nombre des plus prestigieux orchestres du monde (Paris, Londres, Bruxelles, Luxembourg, Hambourg, Cologne, Copenhague, Genève, Berne, Lausanne, Milan, Sydney, Melbourne, Buenos-Aires, New York, San Francisco, etc.…) sous la direction de chefs tels que : Jochum, Knappertsbuch, Schmidt-Isserstedt, Schuricht, Kripps, Wand, Fricsay, Freitas-Branco, Ansermet, Klecki, Cluytens, Martinon, Wolf, Dervaux, Baudo, Vandernoot, Boult, Bleck, Schwartz, Kubelik, Horenstein, Jorda, etc.

Il a également participé à de nombreux festivals (Aix-en-Provence, Printemps de Prague, etc.), a enregistré les œuvres les plus marquantes du répertoire pianistique et est réputé notamment pour ses interprétations des oeuvres de Frédéric Chopin.

Enfin, il a été professeur titulaire au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1977 à 1991. Il en est toujours actuellement professeur honoraire.

Discographie (partielle)[modifier | modifier le code]

Le concerto n° 3 en ut mineur, op. 37 de Beethoven et le concerto n° 1 en si bémol mineur, op. 23 de Tchaïkovski ont été réédités en 2009 par Forgotten Records[1]